La majorité de la CAQ «passe par les régions», lance François Legault

MONT-LAURIER, Qc — La majorité de la Coalition avenir Québec (CAQ) «passe par les régions», a avancé lundi François Legault, se défendant en même temps de tenir quoi que ce soit pour acquis.

Le chef caquiste a signalé que si les Québécois élisaient un gouvernement minoritaire, il respecterait la loi sur les élections à date fixe, contrairement à ce qu’avait fait le gouvernement de Pauline Marois.

En mêlée de presse après une visite d’usine à Mont-Laurier, il a systématiquement refusé d’adresser des critiques à l’endroit de Québec solidaire, sous prétexte que ses principaux adversaires demeuraient les libéraux.

Il a nié être plus tendre avec la co-porte-parole solidaire, Manon Massé, qu’avec ses autres opposants.

Le dirigeant de la CAQ entamait lundi la dernière semaine de campagne avec une grande virée dans les régions qui doit le mener dans l’Abitibi, le Nord-du-Québec et le Saguenay, entre autres.

Les Québécois iront aux urnes le 1er octobre prochain, mais déjà, le vote par anticipation s’est mis en branle.