La Marine canadienne met en service son nouveau navire, le Harry DeWolf

La Marine royale canadienne a mis samedi en service son nouveau navire de guerre, le premier depuis près de 25 ans.

Le NCSM Harry DeWolf est le premier des six navires de patrouille extracôtiers et de l’Arctique qui seront livrés à la Marine au cours des prochaines années. Il a été construit au chantier maritime d’Irving, à Halifax.

Il est le premier navire mis en service dans le cadre de la Stratégie nationale de construction navale du gouvernement fédéral.

Le navire a été nommé en l’honneur du vice-amiral Harry DeWolf, un ancien commandant en chef de la marine canadienne qui était originaire de Bedford, en Nouvelle-Écosse.

Le premier ministre de la Nouvelle-Écosse Iain Raskin a participé à la cérémonie de mise en service qui coïncidait avec ce qui aurait été le 118e anniversaire de Harry DeWolf.

«La Nouvelle-Écosse est reconnue depuis longtemps pour son expertise dans la construction de navire. Nous avons un premier navire mis en service prêt à partir en mission, a déclaré M. Raskin. La valeur économique de ce contrat est vitale pour la Nouvelle-Écosse, assurant à la province des millions de dollars en retombées directes et indirectes.»

Plus de 1100 personnes ont participé à la construction du navire, qui mesure près de 104 mètres de longueur.

Le bateau amorcera en août sa première mission lorsqu’il fera le tour de l’Amérique du Nord, naviguant sur trois océans, le passage du Nord-Ouest et le canal de Panama. C’est la première fois en 50 ans qu’un navire canadien entreprend un tel voyage.

Le chantier Irving doit livrer le mois prochain le NCSM Margaret Brooke. Plus tard dans l’année, ce sera au tour du NCSM Max Bernays.

Laisser un commentaire

Les commentaires sont modérés par l’équipe de L’actualité et approuvés seulement s’ils respectent les règles de la nétiquette en vigueur. Veuillez nous allouer du temps pour vérifier la validité de votre commentaire.