La marine colombienne secourt un marin qui dérivait depuis 24 jours

BOGOTA — La marine colombienne a secouru un homme originaire de la Dominique qui dérivait sur la mer des Antilles depuis 24 jours à bord d’un voilier.

L’homme de 47 ans, Elvis François, avait écrit le mot «Help» en anglais sur la coque de son navire, ce qui a mené à son sauvetage. Il a survécu en mangeant du ketchup, de la poudre d’ail et des cubes d’assaisonnement.

Le voilier a été repéré depuis les airs à environ 220 kilomètres de la péninsule de La Guajira, puis escorté jusqu’au port de Carthagène avec l’aide d’un porte-conteneurs qui se trouvait dans les parages, a indiqué mercredi la marine colombienne par voie de communiqué.

M. François a raconté aux responsables colombiens que sa mésaventure a commencé en décembre, quand son voilier a été emporté par le courant pendant qu’il essayait de le réparer près de l’île de Saint-Martin, dans les Antilles néerlandaises, où il vit.

«J’ai appelé mes amis, ils ont essayé de communiquer avec moi, mais j’ai perdu le signal. Il n’y avait rien d’autre à faire que de m’asseoir et d’attendre», a raconté M. François dans une vidéo publiée par la marine.

M. François a expliqué qu’il devait constamment écoper l’eau pour empêcher son voilier de couler. Il a aussi tenté, sans succès, d’allumer un feu pour envoyer un signal de détresse.

Il a finalement réussi à attirer l’attention d’un avion avec un miroir.

«À un certain moment j’ai perdu espoir et j’ai pensé à ma famille, mais je remercie la garde côtière. Sans eux, je ne serais pas ici à raconter mon histoire», a-t-il dit.

La marine a indiqué que le rescapé était en bonne santé et qu’il a été confié aux autorités de l’immigration pour rentrer en Dominique.

Laisser un commentaire

Les commentaires sont modérés par l’équipe de L’actualité et approuvés seulement s’ils respectent les règles de la nétiquette en vigueur. Veuillez nous allouer du temps pour vérifier la validité de votre commentaire.