La militante autochtone Autumn Peltier critique les politiciens fédéraux à Davos

TORONTO — La jeune militante écologiste canadienne Autumn Peltier ne croit pas que les politiciens fédéraux se concentrent suffisamment sur le changement climatique.

L’adolescente de la première nation Wiikwemkoong, sur l’île Manitoulin, dans le nord de l’Ontario, a dénoncé l’inaction des politiciens canadiens mardi, lors du Forum économique mondial de Davos, en Suisse.

Autumn Peltier participait à une discussion aux côtés d’autres jeunes militants écologistes, dont Greta Thunberg, de la Suède.

La Canadienne a estimé que les politiciens étaient plus concentrés sur l’argent et devraient plutôt songer à l’impact et aux défis auxquels est confronté l’environnement. Elle a soutenu qu’elle avait du mal à capter l’attention des politiciens et qu’elle ne se sentait personnellement pas entendue par la plupart d’entre eux.

L’adolescente âgée de 15 ans milite depuis huit ans pour réclamer l’approvisionnement en eau potable dans les communautés autochtones et partout dans le monde. Elle est « commissaire en chef de l’eau » pour la nation Anishinabek, une organisation politique regroupant 40 Premières Nations de l’Ontario.

Les plus populaires