La militante franco-ontarienne Gisèle Lalonde est décédée

OTTAWA — La militante franco-ontarienne Gisèle Lalonde est décédée à l’âge de 89 ans. De nombreuses personnalités ont rendu hommage à la figure de proue de la lutte visant à préserver l’Hôpital Monfort, l’hôpital universitaire francophone de l’Ontario.

«Montfort, fermé, jamais!». Cette déclaration de Mme Lalonde prononcée lors d’un rassemblement du mouvement SOS Montfort, le 22 mars 1997, à Ottawa, a marqué les mémoires. Les paroles de Mme Lalonde auront galvanisé une foule de quelque 10 000 personnes tandis que le seul hôpital francophone de l’Ontario était menacé de fermeture par le gouvernement de Mike Harris. 

De nombreuses personnalités et membres de la communauté franco-ontarienne ont rendu hommage à Mme Lalonde. «Si j’ai été capable d’être servi en français lors de la naissance de mon garçon à l’Hôpital Montfort en 2019, c’est grâce au combat que Gisèle Lalonde a mené en 1997, a réagi Francis Drouin, député fédéral de Glengarry-Prescott-Russell. Elle sera toujours une source d’inspiration.»

La communauté francophone sera «éternellement reconnaissante» envers Mme Lalonde, a déclaré le président-directeur général de l’Hôpital Montfort, Bernard Leduc. «Les francophones sont en deuil.»

Le maire d’Ottawa, Jim Watson, a qualifié Mme Lalonde de «force de la nature» et a dit que sa mort représentait une «énorme perte pour la ville et le pays». Il a annoncé que les drapeaux à l’hôtel de ville et au Centre des services communautaires Vanier seront mis en berne en son honneur. «J’ai eu l’occasion d’échanger avec Mme Lalonde à de nombreuses reprises et j’en suis toujours ressorti avec le sentiment qu’elle adorait Vanier et que la communauté l’adorait encore plus.»

Le chanteur Zachary Richard a souligné les qualités qui ont fait la force de la militante. «Avec sa force inépuisable et son énergie irrésistible, elle restera pour moi un exemple d’engagement positif et de courage.»

Le premier ministre Justin Trudeau a participé au concert d’éloges. «Gisèle Lalonde était une fière Franco-Ontarienne qui a travaillé sans relâche pour servir ses concitoyens franco-ontariens. La communauté francophone est plus forte grâce à ses efforts et son décès est une perte énorme.»

La ministre fédérale responsable de la Francophonie, Mélanie Joly, pour sa part, a souligné le caractère historique du personnage. «Gisèle Lalonde était une leader redoutable et une des plus grandes militantes pour le fait français et les droits des francophones au pays.»

Mme Lalonde, qui a commencé sa carrière en tant qu’enseignante, a été mairesse de Vanier de 1985 à 1991. Elle a été nommée chevalier de la Légion d’honneur et membre de l’Ordre du Canada. 

Laisser un commentaire

Les commentaires sont modérés par l’équipe de L’actualité et approuvés seulement s’ils respectent les règles de la nétiquette en vigueur. Veuillez nous allouer du temps pour vérifier la validité de votre commentaire.