La mine d’or Touquoy, en N.-É., pourra augmenter son bassin de résidus

HALIFAX — Les propriétaires de la mine d’or Touquoy, en Nouvelle-Écosse, disent avoir reçu l’approbation du ministère provincial de l’Environnement pour élever la hauteur du mur de son bassin de résidus miniers.

La proposition de la société australienne St Barbara d’élever le mur de résidus a été combattue par des groupes environnementaux, qui craignent que le barrage du bassin ne cède.

La société St Barbara affirme que les modifications apportées à son permis industriel lui permettront de procéder à la construction «dans les semaines à venir».

La minière soutenait que si sa demande n’était pas approuvée au début du mois d’août, elle devrait suspendre l’exploitation à ciel ouvert à ce site de Moose River. La minière soutient que la décision prolongera la production d’or sur le site jusqu’en décembre 2024.

Le chef de la direction de l’entreprise, Craig Jetson, a déclaré que ce dossier avait été réglé grâce à une «coordination et une communication» améliorées avec les gouvernements provincial et fédéral.

Le ministère provincial de l’Environnement n’était pas disponible dans l’immédiat pour commenter la délivrance du permis.

En mai dernier, le ministre Tim Halman avait donné un an à la filiale canadienne de St Barbara, la minière Atlantic Mining Nova Scotia, pour soumettre plus de renseignements sur les impacts environnementaux d’une demande distincte de stockage des résidus de Touquoy dans une fosse à ciel ouvert, une fois terminée l’exploitation de la mine.

St Barbara soutient aussi qu’elle veut développer trois autres mines d’or à proximité, qui sont actuellement à diverses étapes du processus réglementaire.

Laisser un commentaire

Les commentaires sont modérés par l’équipe de L’actualité et approuvés seulement s’ils respectent les règles de la nétiquette en vigueur. Veuillez nous allouer du temps pour vérifier la validité de votre commentaire.