La ministre de la Francophonie part en mission diplomatique à Paris

MONTRÉAL — La ministre québécoise des Relations internationales et de la Francophonie, Martine Biron, s’envole dimanche pour Paris, où elle s’entretiendra avec des représentants d’organisations internationales.

«Cette mission sera l’occasion pour la ministre de consolider la relation et d’asseoir le leadership du Québec auprès de l’Organisation internationale de la Francophonie», a indiqué son cabinet dans un communiqué.

Lors de son séjour, qui durera jusqu’à mercredi, Mme Biron compte aussi rencontrer des responsables de l’Organisation des Nations Unies pour l’éducation, la science et la culture (UNESCO) et de l’Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE).

«J’ai l’intention d’occuper le terrain et de faire entendre la voix du Québec dans le monde», a affirmé la ministre dans le communiqué. «Rappelons d’ailleurs que le leadership du Québec est reconnu sur la scène internationale, notamment en matière de francophonie, de culture, d’éducation et de transition énergétique.»

Elle compte aborder la promotion de la langue française, notamment via la découvrabilité des contenus francophones en ligne, mais aussi l’intelligence artificielle et l’égalité des genres.

La potentielle inscription d’Anticosti sur la liste du patrimoine mondial de l’UNESCO est aussi au menu des discussions.

Cette visite diplomatique a lieu quelques mois après le Sommet de la Francophonie de novembre dernier, en Tunisie.

Mme Biron s’est aussi rendue au Sénégal et en Côte-d’Ivoire à la fin de janvier.

Laisser un commentaire

Les commentaires sont modérés par l’équipe de L’actualité et approuvés seulement s’ils respectent les règles de la nétiquette en vigueur. Veuillez nous allouer du temps pour vérifier la validité de votre commentaire.