La ministre Martine Biron entame à New York sa première mission à l’étranger

QUÉBEC — La première mission à l’étranger de la ministre des Relations internationales et de la Francophonie, Martine Biron, débute à New York.

La députée de Chutes-de-la-Chaudière, qui est aussi ministre responsable de la Condition féminine, rappelle que les États-Unis représentent plus de 70 % des exportations internationales du Québec et que l’État de New York est le premier destinataire du principal partenaire économique du Québec. 

Les échanges entre le Québec et New York ont atteint plus de 10 milliards $ CAN en 2021. En outre, environ 6 % des approvisionnements en électricité de l’État de New York proviennent du Québec.

Dans un communiqué, Martine Biron affirme qu’elle entend multiplier ses rencontres. Elle veut insister sur des dossiers économiques comme la décarbonation et l’économique verte, notamment pour réaffirmer la position du Québec comme fournisseur de solutions vertes. 

En tant que ministre responsable de la Condition féminine, elle prendra la parole sur le thème de la gouvernance au féminin et du rôle des femmes en politique en ouverture du Women’s Global Leadership Forum, une activité organisée par la Délégation générale du Québec à New York en partenariat avec la State University of New York.

La ministre Biron mise sur une présence accrue du Québec sur le territoire américain qui, dit-elle, sera bénéfique pour les entreprises québécoises, ses institutions et ses ambitions économiques. 

Laisser un commentaire

Les commentaires sont modérés par l’équipe de L’actualité et approuvés seulement s’ils respectent les règles de la nétiquette en vigueur. Veuillez nous allouer du temps pour vérifier la validité de votre commentaire.