La monarchie de plus en plus impopulaire dans le reste du Canada

OTTAWA — Sans surprise, un sondage constate que les Québécois ne sont pas friands de la monarchie britannique. Et la récente entrevue choc accordée par le prince Harry et Meghan Markle n’améliore pas leur perception de l’institution; au contraire.

Le sondage a été mené conjointement par la firme Léger et l’Association d’études canadiennes auprès de 1512 Canadiens, dont 405 Québécois, entre les 12 et 14 mars dernier.

Déjà un coup de sonde début février, après la démission de la gouverneure générale Julie Payette, constatait le peu de popularité de la monarchie au Québec.

Cependant, dans le reste du Canada, cette popularité a reculé de sept points entre ce sondage du 8 février et celui du week-end dernier. Les confidences du couple à Oprah Winfrey en sont la cause, de l’avis du sondeur.

Ainsi, lorsqu’on demande si la monarchie est une institution dépassée qui n’a plus sa place au 21e siècle, ils sont maintenant 47 % hors Québec à penser ainsi. Les Québécois se maintiennent à 71 %.

«Ce changement-là se fait tout au Canada anglais (…) avec l’entrevue», a remarqué Christian Bourque, de la firme Léger.

En dehors du Québec, 41 % des Canadiens sont maintenant prêts à croire la famille royale britannique raciste. Au Québec, c’est presque la moitié de la population – 49 % – qui pense ainsi.

«J’ai trouvé ça surprenant que si vite on a tendance à condamner la monarchie britannique alors que tout ce qu’on a c’est une phrase ou deux qui le suggère. C’est comme si déjà beaucoup de Canadiens ou de Québécois se disaient « ça doit »», s’est étonné M. Bourque, en entrevue téléphonique.

D’ailleurs, s’ils doivent choisir un camp, 66 % des Québécois et 56 % des autres Canadiens se rangent avec Harry et Meghan plutôt qu’avec la famille royale britannique.

Cependant, s’ils sont de plus en plus nombreux à ne plus vouloir de la monarchie, les Canadiens, y compris les Québécois, ont de la difficulté à imaginer un autre système.

«Ils ne semblent pas attirés vers la république (…) donc ils disent: »le Parlement tel qu’il est là »», a noté le sondeur.

Se défaire de la monarchie mais garder le système parlementaire tel quel, avec un premier ministre qui dirige le pays: ce scénario récolte l’adhésion de 51 % des Québécois et de 32 % des Canadiens des autres provinces.

La perspective d’une république avec à sa tête un président élu ne sourit qu’à 18 % des Québécois, 15 % des autres Canadiens.

Ce sondage, effectué en ligne comme ceux qui l’ont précédé, ne permet pas le calcul d’une marge d’erreur, l’échantillon n’étant pas probabiliste.

Laisser un commentaire