La mort d’un élu républicain infecté par la COVID-19 ébranle les milieux politiques

La mort d’un nouvel élu républicain de la Louisiane à la Chambre des représentants à la suite de complications liées à la COVID-19 a ébranlé les milieux politiques de l’État, mercredi, et constitue un rappel brutal de la dangerosité du coronavirus.

Luke Letlow, qui n’avait que 41 ans et ne souffrait d’aucun problème de santé sous-jacent connu, est mort mardi soir au Ochsner-LSU Health Shreveport, quelques jours avant le moment prévu de son assermentation, selon son porte-parole Andrew Bautsch. M. Bautsch a demandé de respecter la vie privée de la famille de M. Letlow «pendant cette période difficile et inattendue».

Le sénateur républicain Bill Cassidy, un médecin qui a été déclaré positif au coronavirus plus tôt cette année et qui s’est rétabli depuis, semblait presque à court de mots dans une vidéo Twitter qu’il a publiée mardi soir concernant la mort de M. Letlow, s’interrompant à un moment avant de dire: «Cela ne fait que (…) démontrer que la COVID peut tuer. Pour la plupart des gens, ce n’est pas le cas, mais c’est vraiment une réalité. Alors, quand vous penserez à Luke, à sa veuve, à ses enfants dans vos prières, rappelez-vous également d’être prudents face à la COVID.»

Quelques semaines seulement après l’élection de M. Letlow, les responsables de l’État ont commencé mercredi à discuter de la logistique d’une élection spéciale pour pouvoir le siège devenu vacant.

La délégation de huit membres de la Louisiane au Congrès a dit être dévastée par la mort de M. Letlow. Tandis que les condoléances affluaient, de nombreux responsables ont affirmé être sous le choc et se sont attardés au bilan mortel de la pandémie.

La présidente de la Chambre, Nancy Pelosi, a ouvert sa conférence de presse hebdomadaire, mercredi, au Capitole, en adressant ses condoléances à la famille du nouvel élu du Congrès et en faisant pression pour que les efforts soient accrus pour mettre fin à la pandémie. La leader démocrate a déclaré que la mort de M. Letlow liée à la COVID-19 pouvait «arriver à n’importe qui — et cela est arrivé à près de 350 000 Américains».

«Beaucoup de ces décès auraient pu être évités», a-t-elle dit, en ajoutant: «Nous devons nous assurer de nous fier à la science et d’être déterminés à écraser le virus.»

Inconstant dans ses précautions

Le président de la Chambre des représentants de l’État de Louisiane, le républicain Clay Schexnayder, a publié une déclaration s’attristant de la mort de M. Letlow et disant: «Cette pandémie est réelle et elle a emporté trop de nos proches. Trop de maris et d’épouses, de frères et sœurs, de pères et de mères, de filles et de fils.»

M. Letlow a été admis dans un hôpital de Monroe le 19 décembre après avoir été déclaré positif au coronavirus. Il a ensuite été transféré à l’établissement de Shreveport et placé aux soins intensifs.

Le docteur G.E. Ghali, de LSU Health Shreveport, a déclaré à «The Advocate» que M. Letlow n’avait aucun problème de santé sous-jacent qui lui aurait fait courir un plus grand risque de développer des complications liées à la COVID-19.

Le nouvel élu du Congrès avait été inconstant dans ses précautions à l’égard du coronavirus, bien qu’il ait reconnu la gravité de la COVID-19 et déclaré lors d’un débat qu’il connaissait personnellement des personnes ayant succombé à la maladie.

Des photos publiées sur les réseaux sociaux lors des événements de la campagne montrent que M. Letlow portait parfois un masque lorsqu’il interagissait avec des électeurs potentiels, mais qu’à d’autres moments — y compris lors de la célébration de sa victoire —, il avait le visage découvert pour la prise de photos avec des partisans.

M. Letlow allait occuper le siège laissé vacant par le républicain Ralph Abraham. Il avait été le chef de cabinet de M. Abraham et s’était présenté avec le soutien de ce dernier à l’élection.

«Il n’y a pas de mots pour cette perte», a déclaré M. Abraham sur Facebook. «Il n’y avait personne comme Luke Letlow, et personne n’aimait plus cet État et ses habitants. Luke faisait partie de notre famille et nous sommes incroyablement fiers de l’homme qu’il était.»

M. Letlow est l’une des quelque 7000 personnes en Louisiane mortes de la COVID-19 depuis mars, selon les données du département de la Santé de l’État.

Par Melinda Deslatte, The Associated Press

Laisser un commentaire