La moyenne de nouveaux cas quotidiens passe sous la barre des 100 000 aux États-Unis

ATLANTA — La moyenne quotidienne de nouveaux cas de COVID-19 est passée sous la barre des 100 000 pour la première fois en plusieurs mois aux États-Unis au cours des derniers jours, mais des experts préviennent que le nombre de nouvelles infections demeure élevé et que les mesures sanitaires en place doivent être maintenues.

La moyenne mobile sur sept jours aux États-Unis se situait au-delà des 200 000 infections quotidiennes pour la grande partie du mois de décembre, et elle oscillait autour des 250 000 cas quotidiens en janvier, selon les données de l’Université John Hopkins.

Cette moyenne est passée sous le seuil des 100 000 cas vendredi, pour la première fois depuis le 4 novembre. Elle est demeurée sous ce chiffre samedi.

«Nous avons toujours environ 100 000 nouveaux cas par jour et entre 1500 et 3500 décès par jour. Le nombre d’infections demeure deux fois et demie plus élevé que ce que nous avions l’été dernier», a rappelé la directrice des Centres de contrôle et de prévention des maladies des États-Unis, la Dre Rochelle Walensky, à l’émission «Meet the Press» du réseau NBC.

«C’est encourageant de voir que la tendance est à la baisse, a-t-elle dit, mais le point de départ de cette baisse demeure extrêmement élevé.»

La Dre Walensky a ajouté que les nouveaux variants, dont celui qui a été découvert au Royaume-Uni, pourraient mener à une hausse du nombre de cas et de décès. 

Le variant britannique serait plus contagieux que la souche initiale du virus, et il a déjà été détecté dans 30 États.

«Tout cela pour dire qu’il ne faut pas baisser la garde, a résumé la Dre Walensky. Nous devons continuer de porter nos masques et d’appliquer toutes nos autres mesures barrières. Nous devons aussi continuer à administrer le vaccin au rythme où les doses nous sont rendues disponibles.»

Les États-Unis ont recensé 27,5 millions de cas de COVID-19 et plus de 484 000 décès attribuables à la maladie depuis le début de la pandémie, selon les données de l’Université John Hopkins.

Au moment où de nombreux parents et politiciens espèrent que les enfants pourront retourner prochainement dans les salles de classe, la Dre Walensky a réitéré qu’il était important que la population continue à respecter les mesures sanitaires.

«Nous devons tous contribuer pour réduire la transmission communautaire si nous voulons que nos enfants et toute notre société puissent retrouver un certain rythme de vie», a-t-elle souligné.

Les Centres de contrôle et de prévention des maladies ont dévoilé vendredi des directives détaillant les mesures qui devront être mises en place pour rouvrir les écoles et assurer qu’elles puissent rester ouvertes par la suite.

– Par Sudhin Thanawala et Kate Brumback, The Associated Press

Laisser un commentaire