La N.-É. embauche des travailleurs communautaires en vue de l’ENFFADA

INDIAN BROOK, N.-É. — Le gouvernement de la Nouvelle-Écosse a embauché trois travailleurs communautaires en vue du passage dans la province de l’Enquête nationale sur les femmes et les filles autochtones disparues et assassinées (ENFFADA).

Le ministre néo-écossais de la Justice, Mark Furey, a expliqué que ces travailleurs communautaires auront pour mission d’appuyer les proches des victimes qui auront à replonger dans de vieux traumatismes lors de leur témoignage.

L’ENFFADA, qui doit s’arrêter en Nouvelle-Écosse vers la fin octobre, a prêté le flanc à la critique en apportant trop peu soutien aux familles des victimes.

La présidente de l’Association des femmes autochtones de la Nouvelle-Écosse, Cheryl Maloney, soutient que des services adaptés à leur culture étaient «attendus depuis longtemps».

Le financement pour ces postes est issu d’une entente de trois ans avec le gouvernement fédéral. Les travailleurs communautaires resteront en fonction jusqu’en mars 2019.