La Nouvelle-Écosse impose le masque obligatoire en public dès le 31 juillet

HALIFAX — Le port du masque sera obligatoire dans la plupart des lieux publics intérieurs de la Nouvelle-Écosse à compter du 31 juillet, même pour les artistes qui chantent dans des concerts.

Le premier ministre Stephen McNeil et le médecin hygiéniste en chef de la province, le docteur Robert Strang, ont déclaré vendredi qu’il s’agissait d’une mesure nécessaire pour éviter une potentielle deuxième vague de COVID-19.

Les lieux intérieurs où le couvre-visage sera obligatoire comprennent les commerces de détail, les centres commerciaux, les salons de coiffure, les lieux de culte, les installations sportives, les ascenseurs, les couloirs et les espaces communs des bureaux.

Les clients entrant dans les restaurants ou dans les bars devront porter un masque jusqu’à ce qu’ils commencent à manger ou à boire. Les entreprises pourront refuser l’entrée aux clients ne portant pas de couvre-visage.

Les personnes qui dirigent des rassemblements religieux et les artistes dans les concerts devront porter le masque même en parlant ou en chantant, a souligné le Dr Strang. Les athlètes devront aussi porter un couvre-visage à l’intérieur sauf pendant une activité où un masque ne peut être porté.

Les masques seront également obligatoires dans les zones publiques des établissements d’enseignement postsecondaire comme les bibliothèques, mais pas à l’intérieur des salles de classe, des laboratoires, des bureaux ou des résidences.

Les enfants de moins de deux ans ne sont pas concernés par cette mesure, tout comme les personnes ayant une raison médicale valable de ne pas porter de masque.

«Il est temps de prendre l’habitude de porter un masque non médical dans la plupart des lieux publics intérieurs. C’est notre meilleure chance de garder nos communautés aussi ouvertes que possible alors que nous entrons dans l’automne et une éventuelle deuxième vague de COVID-19», a déclaré le docteur Strang en conférence de presse.

Il a dit s’attendre à ce que la grande majorité des gens se plient volontairement à cette mesure. «Y aura-t-il des gens qui (ne porteront pas de masques)? Oui, a-t-il concédé. Mais nous devons y parvenir avec une approche positive et constructive.»

Laisser un commentaire
Les plus populaires