La Nouvelle-Écosse lance une ligne de soutien en santé mentale

HALIFAX — Le gouvernement de la Nouvelle-Écosse a déployé une liste de psychologues pour aider à résoudre les problèmes de santé mentale auxquels fait face la population de la province.

Dans un communiqué publié mardi, la Régie de la santé de la Nouvelle-Écosse indique que les gens peuvent appeler une ligne gratuite mise en place par l’Association des psychologues de la Nouvelle-Écosse pour parler de leur détresse à la suite de la récente tuerie qui a fait 22 morts dans la province.

L’agence lancera la ligne téléphonique à compter de mercredi pour permettre aux Néo-Écossais de parler de leurs difficultés et des moyens de faire face à la tragédie en pleine période de confinement, rendue nécessaire à cause de la pandémie de COVID-19.

De nombreux résidants de la province ressentaient déjà du stress avant même qu’ait lieu la fusillade.

Dans le cadre d’une enquête nationale menée avant la tuerie, l’Institut Angus Reid avait noté que sur 53 Néo-Écossais sondés, plus de la moitié disait que le mot «inquiétude» était le meilleur pour décrire l’émotion qu’ils ressentaient le plus souvent.

Dean Perry, psychologue clinicien à l’hôpital régional St. Martha’s d’Antigonish, a déclaré que plus de 50 psychologues seront disponibles pour fournir de l’aide grâce au service mis en place par le comité post-catastrophe de son association.

Il a dit que l’objectif est de voir les gens qui ont besoin d’une aide immédiate accéder au service. Ces personnes pourraient être dirigées vers des soins supplémentaires après un premier appel si nécessaire.

Les autorités sanitaires ont déclaré dans leur communiqué que n’importe qui pouvait appeler le 902-422-9183, de 9 h à 15 h, du lundi au vendredi, pour organiser une séance de soutien avec un psychologue dans les 48 heures.

Les psychologues offriront leur expertise, gratuitement, par vidéoconférence en ligne ou par téléphone, en raison des restrictions liées à la COVID-19.