Le Nouveau-Brunswick signale une tendance «encourageante» de vaccination

FREDERICTON — La Santé publique du Nouveau-Brunswick a signalé une augmentation du nombre de rendez-vous de vaccination fixés par l’entremise de pharmacies et de cliniques, la médecin-hygiéniste en chef y voyant une tendance des derniers jours «encourageante».

La Dre Jennifer Russell a indiqué vendredi que 1929 rendez-vous de vaccination avaient été fixés la veille par l’entremise des cliniques organisées par les régies régionales de la santé, et que ce nombre s’élevait à 1700 la journée précédente.

La moyenne récente s’élevait plutôt à 600 rendez-vous fixés chaque jour, a souligné Mme Russell.

La Santé publique a signalé vendredi que 77,5 pour cent des gens du Nouveau-Brunswick admissibles sont pleinement vaccinés contre la COVID-19, et que 86,1 pour cent ont reçu leur première dose du vaccin.

Les autorités ont fait état de 57 nouveaux cas de COVID-19 et 23 rétablissements. Parmi ces cas, 41 personnes – soit 72 pour cent – n’étaient pas adéquatement vaccinées, a-t-on souligné.

Dix-sept personnes sont hospitalisées en raison du virus, et 10 d’entre elles se trouvent aux soins intensifs. Il y a présentement 370 cas actifs.

«Aujourd’hui, 28 pour cent des nouveaux cas sont des gens pleinement vaccinés, a dit la Dre Russell par communiqué. Nous nous attendions à ce qu’il y ait des cas concernant des personnes pleinement vaccinées alors que le virus continue de circuler, bien que les personnes vaccinées soient beaucoup moins susceptibles d’être gravement malades ou d’être hospitalisées.»

«Cependant, la situation entourant ce virus a changé, et c’est pourquoi nous devons changer nous aussi. La Santé publique recommande fortement que tout le monde, peu importe son statut vaccinal, porte un masque dans les espaces publics intérieurs», a-t-elle ajouté.

Par ailleurs, des cas positifs ont été confirmés dans des écoles des régions de Moncton, de Fredericton et de Campbellton. En fait, depuis le début de la présente année scolaire, 20 écoles ont été touchées par la COVID-19 dans quatre zones sanitaires, et 80 cas ont été confirmés.

Des lignes directrices sont mises à jour à partir de lundi. En outre, seules les sorties scolaires au sein de la bulle de salle de classe seront autorisées pour les élèves de la maternelle à la huitième année.

À compter de mercredi, tous les élèves admissibles à la vaccination devront être vaccinés pour participer à des activités parascolaires et internes, et ce, à l’intérieur comme à l’extérieur.

18 nouveaux cas en Nouvelle-Écosse

Les autorités de la Nouvelle-Écosse rapportent vendredi 18 nouveaux cas de COVID-19 dans la province.

Elles signalent une propagation communautaire dans la région sanitaire du Centre qui frapperait notamment des jeunes non vaccinés. On y rapporte 12 nouveaux cas dans cette seule région.

Cinq cas supplémentaires ont été confirmés dans la région du Nord où les autorités ont identifié une éclosion frappant des personnes non vaccinées. Ce groupe n’a pas été identifié, mais on craint qu’il ne soit la source de nombreux autres cas à l’avenir.

Un dernier nouveau cas a été rapporté dans la région de l’Ouest. La province recense 162 cas actifs et six hospitalisations.

Fermetures d’école à l’I.-P.-É.

Une deuxième école a été fermée à l’Île-du-Prince-Édouard.

Les autorités sanitaires ont rapporté une éclosion à l’école primaire West Royalty Elementary School, à Charlottetown. Celle-ci a été fermée plus tôt cette semaine.

Quelques heures plus tôt, elles avaient signalé huit nouveaux cas dans la province, dont sept liés à cette école.

Un élève de l’école La-Belle-Cloche, à Souris, a été déclaré positif à la COVID. Ce cas serait lié à l’éclosion frappant l’école West Royalty. L’établissement a été fermé pour fins de traçage.

L’Île-de-Prince-Édouard compte 37 cas actifs.

— — —

Cette dépêche a été écrite avec l’aide financière des Bourses de Facebook et de La Presse Canadienne pour les Nouvelles.

Laisser un commentaire

Les commentaires sont modérés par l’équipe de L’actualité et approuvés seulement s’ils respectent les règles de la nétiquette en vigueur. Veuillez nous allouer du temps pour vérifier la validité de votre commentaire.