La Nouvelle-Écosse rapporte trois nouveaux décès, portant le total à 27

HALIFAX — La Nouvelle-Écosse a rapporté trois nouveaux décès associés au nouveau coronavirus, portant le total dans la province à 27 — de loin le plus élevé parmi les quatre provinces de l’Atlantique.

Terre-Neuve-et-Labrador est la seule autre province de l’Atlantique à avoir enregistré des nouveaux décès liés à la COVID-19, avec trois.

Les autorités de la santé publique de la Nouvelle-Écosse ont aussi rapporté 15 nouveaux diagnostics positifs au virus mardi, portant le total de cas confirmés dans la province à 915.

Le gouvernement néo-écossais a mentionné que ces nouveaux décès avaient été enregistrés dans le centre de soins de longue durée de Northwood à Halifax, où se trouvent la plupart des victimes du virus dans la province.

La propagation dans les centres de soins de longue durée gonfle les statistiques de la Nouvelle-Écosse, où 10 établissements qui sont subventionnés par l’État ou du secteur privé ont rapporté des cas de COVID-19, pour un total de 219 résidents et 95 membres du personnel infirmier. 

Pour sa part, le Nouveau-Brunswick a annoncé n’avoir enregistré aucun nouveau cas de coronavirus pour une 10e journée consécutive. Il y a encore 118 cas confirmés, dont quatre actifs, et 114 personnes rétablies. Une personne demeure hospitalisée, et il n’y a aucun patient aux soins intensifs.

De plus, le protocole visant les tests de dépistage de la COVID-19 au Nouveau-Brunswick a été élargi afin d’inclure un plus grand nombre de symptômes de la maladie.

Le gouvernement néo-brunswickois a aussi mis à jour son ordonnance lancée dans le cadre de l’État d’urgence en vue d’interdire aux travailleurs étrangers temporaires d’entrer au Nouveau-Brunswick.

Le premier ministre, Blaine Higgs, a indiqué qu’en raison des nombreuses éclosions sévères de COVID-19 dans les administrations voisines, les frontières de la province doivent demeurer fermées pour l’instant. Cette restriction ne touche pas le statut des employés étrangers temporaires qui sont présentement dans la province.

Aide aux municipalités

Entre-temps, la Nouvelle-Écosse a dévoilé un nouveau programme de prêts de 380 millions $ pour permettre aux municipalités néo-écossaises de combler les pertes de revenus provoquées par la pandémie.

Ce programme de prêts, qui a été développé par la Fédération des municipalités et l’Association des administrateurs municipaux de la Nouvelle-Écosse, sera disponible par l’entremise de la Corporation des finances municipales de la Nouvelle-Écosse.

«Ce programme permettra aux municipalités de continuer à offrir des programmes et des services aux Néo-Écossais», a mentionné le ministre des Affaires municipales de la Nouvelle-Écosse Chuck Porter par voie de communiqué.

Afin d’adhérer au programme de prêts, les municipalités devront d’abord déterminer combien elles ont perdu en revenus, et les conseils municipaux devront adopter une résolution et la soumettre à la province.

Mardi, à Terre-Neuve-et-Labrador, les dirigeants de la santé publique n’ont rapporté aucun nouveau cas de COVID-19, ce qui signifie que le total de la province est demeuré identique à 258.

La Dre Janice Fitzgerald, la directrice de la santé publique de la province, a mentionné que quatre personnes sont encore hospitalisées, dont deux aux soins intensifs, et que 222 personnes sont rétablies de la maladie. 

Mme Fitzgerald a annoncé une modification aux directives que devront suivre le personnel déployé dans les centres de soins de longue durée et les résidence pour aînés.

Le personnel devait respecter l’interdiction de travailler dans plus d’un centre, et il devra maintenant respecter l’interdiction d’occuper tout autre poste rémunéré tant qu’il continuera de travailler dans un centre de soins de longue durée ou une résidence pour aînés.

Certaines provinces ont déjà dévoilé une partie de leurs plans de déconfinement, mais Mme Fitzgerald a indiqué que Terre-Neuve-et-Labrador n’était pas encore prête à le faire.

«Nous travaillons sans relâche depuis plusieurs jours. Il est très important que nous le fassions de la bonne façon, donc quand nous serons prêts à le faire, nous le ferons, et ce sera très bientôt», a-t-elle renchéri.

Le ministre de la Santé de Terre-Neuve-et-Labrador, John Haggie, a confié qu’il est plus important d’adopter le bon plan, plutôt que celui qui est le plus rapide.

Restrictions levées

À l’Île-du-Prince-Édouard, on a signalé mardi un premier nouveau cas de COVID-19 en presque deux semaines, tout en annonçant la première phase d’un plan pour alléger les restrictions en matière de santé publique.

Vingt-quatre des 27 cas dans la province sont considérés comme des guérisons, aucun décès n’a été signalé.

Selon la première étape du plan d’allègement, des services prioritaires de soins de santé non urgents seront relancés vendredi — incluant certaines chirurgies électives et certains fournisseurs de services comme les physiothérapeutes, les optométristes et les chiropraticiens.

Également à partir de vendredi, les rassemblements extérieurs et les activités extérieures récréatives sans contact de cinq personnes ou moins de différents ménages seront autorisés, pourvu que les participants maintiennent une distanciation physique.

Les plus populaires