La Nouvelle-Écosse renforce les mesures sanitaires et ferme deux écoles à Halifax

HALIFAX — La majorité de la grande région d’Halifax va être soumise à de nouvelles restrictions visant à limiter la propagation de la COVID-19 et deux écoles ayant rapporté des cas d’infections vont être temporairement fermées alors que les autorités sanitaires tentent d’endiguer la transmission communautaire du coronavirus.

Ces nouvelles mesures ont été annoncées vendredi au moment où la province a rapporté cinq nouveaux cas, portant le total de cas actifs à 28. Toutes les nouvelles infections sont concentrées dans la zone sanitaire centrale qui inclut Halifax.

«On a atteint un seuil critique dans notre province, si l’on n’agit pas maintenant il pourrait être trop tard, a déclaré le premier ministre Stephen McNeil. C’est pour cette raison que l’on prend une approche ciblée dans la zone centrale afin de contenir la propagation.»

L’école secondaire Auburn Drive, à Cole Harbour, et les huit écoles primaires et secondaires de premier cycle ont été fermées vendredi le temps de procéder à un grand nettoyage des lieux. C’est un deuxième cas rapporté à l’école secondaire qui a forcé cette opération.

En conséquence, le premier ministre McNeil a annoncé que les écoles secondaires Auburn Drive et Graham Creighton (premier cycle), à Cherry Brook, resteront fermées jusqu’au 7 décembre.

«On le fait par mesure préventive, mais la réalité c’est qu’il y a des cas de COVID-19 dans ces deux écoles et dans la communauté», a justifié Stephen McNeil.

Des mesures renforcées

En plus de la fermeture d’écoles, le premier ministre néo-écossais a également annoncé des mesures plus sévères qui vont entrer en vigueur lundi et qui doivent se prolonger jusqu’au 21 décembre.

Dans la majorité de la grande région d’Halifax, les rassemblements entre proches, sans distanciation physique, seront limités à cinq personnes plutôt que dix. Les ménages ne pourront pas accueillir plus de cinq visiteurs à fois.

Dans les centres de soins de longue durée, les groupes seront limités à cinq personnes plutôt que dix et les centres de jour qui accueillent des aînés de la communauté seront interdits.

Sur ce même territoire, la limite imposée au nombre de personnes pouvant se réunir de manière informelle en respectant des mesures de distanciation physique, à l’intérieur comme à l’extérieur, sera réduite de 50 à 25 personnes.

Les activités intérieures organisées par une entreprise ou une association reconnue pourront accueillir 50 % de la capacité maximale jusqu’à une limite de 100 personnes.

Pour ajouter à cela, les employés de bars de la région d’Halifax vont devoir subir un test de dépistage de la COVID-19. Les restaurants et les bars vont devoir tenir un registre de leurs clients.

Saint-Jean en zone orange

Au Nouveau-Brunswick, la ville de Saint-Jean va passer du niveau d’alerte jaune à orange, ont annoncé les autorités de la province vendredi.

Neuf nouveaux cas d’infections ont été rapportés, soit sept dans la région de Saint-Jean et deux dans le secteur de Moncton. Le Nouveau-Brunswick compte maintenant 51 cas actifs.

La médecin hygiéniste en chef, Dre Jennifer Russell, a précisé que 600 personnes étaient présentement en isolement préventif, dont 300 à Saint-Jean où le nombre d’infections a doublé en 48 heures.

Les consignes sanitaires en zone orange exigent de limiter ses contacts uniquement à sa bulle familiale.

Le premier ministre Blaine Higgs a prévenu la population qu’il était urgent de reprendre le contrôle de la propagation à Saint-Jean sans quoi la région pourrait basculer en zone rouge.

Trois cas à T.-N.-L.

Trois nouveaux cas de COVID-19 ont été recensés à Terre-Neuve-et-Labrador vendredi. Ce qui porte le total de cas actifs à 13.

Selon les autorités locales, l’un des cas concerne un voyageur arrivant de la Nouvelle-Écosse. Un autre cas concerne un proche d’une personne déjà déclarée positive à la COVID-19. 

La source d’infection du troisième cas demeure sous enquête.

Laisser un commentaire