La Nouvelle-Écosse se confine et signale 75 nouveaux cas de COVID-19

HALIFAX — La Nouvelle-Écosse signalait mercredi 75 nouveaux cas de COVID-19, au moment où un confinement à l’échelle de la province entrait en vigueur dans l’espoir de freiner la récente flambée d’infections.

Ce nouveau bilan quotidien de 75 cas est légèrement inférieur au record de 96 cas signalés mardi. Les autorités ont indiqué que 67 des 75 nouvelles infections se trouvaient dans la région de Halifax. Six cas sont recensés dans la zone est, tandis que les zones de santé de l’ouest et du nord comptent chacune un nouveau cas. La Nouvelle-Écosse enregistrait mercredi 489 infections actives déclarées.

Parmi les infections nouvellement identifiées figuraient un employé de l’établissement de soins de longue durée Northwood, à Halifax, et un autre du Quest Regional Rehabilitation Centre à Lower Sackville. On signalait aussi un cas au Strait Area Education Recreation Centre de Port Hawkesbury.

Le confinement de deux semaines, entré en vigueur mercredi matin, prévoit notamment la fermeture de toutes les écoles et de tous les services intérieurs non essentiels de la province.

La Marine royale canadienne et l’Armée déployaient par ailleurs mercredi environ 75 militaires pour prêter main forte dans les centres de dépistage. Ce soutien avait été demandé par le gouvernement de la province.

Le lieutenant-commandant Brian Owens a indiqué que les militaires seront répartis dans toute la province, y compris à deux endroits dans la région de Halifax: le Centre des Jeux du Canada à Halifax et le Zatzman Sportsplex à Dartmouth. Des équipes seront également déployées dans des centres de dépistage de la Première Nation de Membertou, à Truro, à Wolfville et à Yarmouth.

Accalmie au Nouveau-Brunswick

Au Nouveau-Brunswick, on signalait mercredi huit nouveaux cas de COVID-19: quatre dans la région de Fredericton, deux dans la région d’Edmundston et deux autres dans la région de Moncton.

Le ministère de la Santé précise par ailleurs qu’un petit groupe de personnes à l’école secondaire de Fredericton pourrait avoir été exposé au virus d’une source extérieure à l’école. L’école demeure ouverte, mais le personnel et les élèves sont invités à surveiller les symptômes et à s’isoler au besoin.

Huit cas ont maintenant été liés à une éclosion à Magee House, une résidence sur le campus de Fredericton de l’Université du Nouveau-Brunswick.

Le nombre de cas actifs au Nouveau-Brunswick est maintenant de 122 et quatre patients sont hospitalisés, dont deux aux soins intensifs.

Le «variant brésilien» à T.-N.-L.

Terre-Neuve-et-Labrador signalait de son côté son premier cas de variant préoccupant du coronavirus «P.1», identifié pour la première fois au Brésil.

La médecin-hygiéniste en chef, Janice Fitzgerald, a déclaré mercredi que 46 cas de COVID-19 avaient été identifiés dans la province ce mois-ci, la majorité impliquant des variants préoccupants.

Parmi ces 46 cas, il y avait un cas du variant «P.1», ainsi que le premier cas dans cette province du variant «B.1.167», apparu pour la première fois en Inde.

La docteure Fitzgerald signalait mercredi quatre nouveaux cas de COVID-19 liés aux voyages. Elle estime d’ailleurs que Terre-Neuve-et-Labrador est l’un des rares endroits au Canada sans transmission communautaire.

La province comptait mercredi 27 cas actifs. À ce jour, 34 % des résidants de plus de 16 ans ont reçu au moins une dose d’un vaccin, selon les autorités.

Laisser un commentaire