La pandémie devrait coûter 17,3 milliards $ au Trésor québécois d’ici 2026

QUÉBEC — La pandémie coûtera au total 17,3 milliards $ au Trésor québécois dans le secteur de la santé jusqu’en 2026. 

C’est ce que révèle la dernière mise à jour budgétaire du gouvernement Legault rendue publique jeudi. 

En mars dernier, la vérificatrice générale, Guylaine Leclerc, avait pour sa part estimé l’addition à 21 milliards $ jusqu’en 2023, mais cela comprenait aussi les mesures d’aide économique et des subventions aux municipalités.

Or à ce jour, selon les comptes du ministère des Finances, la facture, seulement dans le secteur de la santé, s’est élevée à 7,6 milliards $, mais il est prévu que pour 2021-2022, il faudra additionner près de 6 milliards $. 

Cela comprend notamment tous les incitatifs financiers en lien avec la pandémie (1,1 milliard $), le programme de rétention du personnel infirmier (380 millions $), en plus de la continuation de toutes les mesures de bonification des services et les dépenses liées à la protection du personnel soignant (1,9 milliard $)  

On précise que dans ces prévisions, les mesures en lien avec l’urgence sanitaire sont censées se terminer le 31 décembre prochain.  

Néanmoins, les comptes liés à la pandémie devraient continuer à s’accumuler jusqu’en 2026. Québec prévoit une ardoise de 750 millions $ par an de 2022 à 2026 pour le maintien de mesures financières qui avaient été déjà annoncées avant la mise à jour de jeudi. 

En outre, la réduction de la liste d’attente en chirurgie devrait coûter 404 millions $ sur trois ans: 134 millions $ en 2021-2022; 86 millions $ en 2022-2023; et 184 millions $ en 2023-2024. Et ce n’est pas tout: l’Institut de la pertinence des actes médicaux contribuera à hauteur de 400 millions $ supplémentaires à ce plan de réduction. 

En juin 2020, soit à la sortie de la première vague dévastatrice et du confinement sévère, le coût total de la pandémie était alors évalué à 6,6 milliards $. Seulement pour les masques, blouses et gants de protection, la facture était alors estimée à 2,3 milliards $ pour l’année 2020. 

Laisser un commentaire

Les commentaires sont modérés par l’équipe de L’actualité et approuvés seulement s’ils respectent les règles de la nétiquette en vigueur. Veuillez nous allouer du temps pour vérifier la validité de votre commentaire.