La pénurie de sauveteurs a des répercussions sur les piscines dans tout le Canada

Un peu partout au Canada, des municipalités sont aux prises avec une pénurie de sauveteurs alors que les piscines et les plages publiques ouvrent pour l’été.

Des responsables municipaux et une organisation de sauveteurs attribuent la situation aux mesures liées à la COVID-19 qui ont suspendu les programmes de certification et de re-certification des sauveteurs. De nombreux sauveteurs sont ainsi passés à de nouvelles occasions d’emploi pendant la pandémie.

Le directeur des loisirs communautaires de Toronto affirme que la ville a besoin d’environ 1100 sauveteurs pour superviser les piscines intérieures et extérieures, mais n’en compte actuellement que 750.

Mardi, la ville a annulé 169 cours de natation, car elle ne pouvait pas trouver de moniteurs de natation, affectant environ 1140 participants.

Bien qu’une surveillance quotidienne soit assurée sur la plupart des plages de Toronto en fonction de la disponibilité du personnel, la ville indique que les plages de Ward’s Island et de Hanlan’s Point seront surveillées seulement le week-end, tandis que la plage du Gibraltar Point sera surveillée plus tard dans la saison.

Le directeur des activités aquatiques pour la ville de Kitchener affirme que la ville du sud de l’Ontario a généralement besoin de 180 à 200 sauveteurs et employés pour des activités aquatiques, mais qu’actuellement entre 150 et 160 postes sont pourvus.

La municipalité de West Vancouver a quant à elle mis en place un programme de formation gratuit de sauveteur pour pourvoir les postes vacants et supprimer les obstacles financiers associés à la certification, qui peut coûter près de 1000 $ et prendre jusqu’à deux ans.

Laisser un commentaire

Les commentaires sont modérés par l’équipe de L’actualité et approuvés seulement s’ils respectent les règles de la nétiquette en vigueur. Veuillez nous allouer du temps pour vérifier la validité de votre commentaire.