La pire éclosion à Québec continue d’être au CHSLD Jeffery Hale: on y compte 27 décès

Le pire lieu d’éclosion de la COVID-19 dans la région de Québec continue d’être au CHSLD Jeffery Hale, qui compte désormais 27 décès survenus entre ses murs.

Ce CHSLD a été le premier cas d’éclosion et continue d’être le plus préoccupant sur ce territoire, a déclaré en entrevue téléphonique le directeur de la Santé publique de la Capitale nationale, le Dr François Desbiens.

On y recense désormais 84 résidants qui y ont contracté la COVID-19 depuis le début de la pandémie. De ces 84 personnes, 27 sont décédées. Les six étages de l’édifice ont été touchés et près de 65 % des résidants sont actuellement atteints de la maladie.

Ce CHSLD abrite une clientèle particulièrement vulnérable: des aînés en soins palliatifs, d’autres qui font de l’errance et certains souffrant d’Alzheimer. Difficile de faire respecter les consignes de distanciation sociale et d’hygiène à des personnes ayant des troubles cognitifs.

Les mesures de prévention ont toutefois été rehaussées au maximum, a déclaré le directeur de la santé publique.

En plus des résidants, 65 employés ont été infectés et 46 sont actuellement en isolement, ce qui fait en sorte qu’une centaine des employés réguliers de ce CHSLD sont absents.

Le Jeffery Hale a toutefois bénéficié du renfort de nombreux volontaires, notamment des infirmières à la retraite, des étudiants et des employés du CHU de Québec-Université Laval, parmi d’autres. Bref, il ne manque pas de personnel pour prendre soin des personnes âgées qui y habitent, souligne le Dr Desbiens. Le CIUSSS de la Capitale-Nationale continue d’embaucher du personnel.

Malgré cette situation qui l’inquiète, il note que 97 % des milieux de vie pour aînés sur le territoire de la Capitale-Nationale ont été épargnés par la propagation de COVID-19 et ne comptent aucun cas.

Pour le CHSLD Jeffery Hale, Dr Desbiens estime qu’il faudra encore deux ou trois semaines, voire peut-être quatre, avant la fin de cette éclosion, vu la durée de la période d’incubation du coronavirus.

«C’est très difficile de prendre le contrôle quand ça (le virus) rentre dans un tel milieu», a-t-il souligné.

Trois autres résidences inquiètent

Trois autres résidences pour personnes âgées causent du souci dans la région: le CHSLD Paul-Triquet où il y a eu 27 résidants contaminés, dont neuf en sont morts. On y dénombre aussi 26 employés infectés.

À la résidence privée pour aînés Jardins d’Évangéline, 32 résidants ont contracté la COVID-19, mais aucun décès n’a été rapporté jusqu’à maintenant, selon les plus récents chiffres du CIUSSS diffusés mardi après-midi.

Au Manoir Courville, une résidence privée pour aînés, quatre personnes sont mortes de la COVID-19 et 30 ont été infectées depuis le début de la pandémie, en incluant les décès.