La planète se mobiliser pour aider l’Ukraine à affronter l’hiver

KYIV, Ukraine — Lorsque les forces russes ont lancé une campagne militaire contre les infrastructures en Ukraine il y a près de deux mois, elles ont ouvert un front qui a transporté la guerre le long des lignes électriques, des conduites d’eau et des systèmes de chauffage jusqu’aux maisons, aux écoles, aux bureaux et aux églises.

Des millions d’Ukrainiens n’ont pas régulièrement accès au chauffage, à l’électricité et à l’eau alors que le mercure chute sous le point de congélation, a lancé mardi Martin Griffiths, qui dirige le Bureau de la coordination des affaires humanitaires de l’ONU, au Conseil de sécurité de l’ONU. Certains n’y ont pas du tout accès, a-t-il dit.

«En Ukraine aujourd’hui, la capacité des civils à survivre est menacée», a martelé M. Griffiths.

Malgré une réponse rapide et un engagement élevé des donateurs à un appel d’aide de l’ONU, les besoins évoluent rapidement et gonflent. On a beaucoup parlé du besoin de génératrices diesel dont les moteurs bourdonnants créent de l’électricité provisoire pour les tours de téléphonie cellulaire, les restaurants et surtout les hôpitaux, qui sont la plus haute priorité du gouvernement ukrainien.

L’électricité sporadique a des impacts étendus. Cela prive les gens de la chaleur des radiateurs électriques, d’une lumière constante le soir et de l’alimentation des millions d’appareils électroniques et d’ordinateurs dans un pays hautement numérisé ― et donc des moyens de subsistance.

Les frappes qui empêchent les livraisons de gaz coupent les flammes des fours et des poêles. Le maire de Kiev, Vitali Klitschko, a conseillé aux habitants de la capitale d’envisager de déménager temporairement dans les zones rurales, où les produits de base comme le bois à brûler pour se chauffer sont plus abondants.

Dans les villes les plus désespérées et les plus durement touchées, certains habitants ramassent de l’eau sale dans la rue pendant que les systèmes d’approvisionnement en eau sont temporairement désactivés.

Saviano Abreu, un porte-parole du bureau des affaires humanitaires de l’ONU en Ukraine, a indiqué qu’il avait rassemblé des centaines de génératrices à partir de juin, conscient des hivers rigoureux du pays.

«Avec cette situation et les personnes vivant dans des maisons endommagées, nous savions à l’époque que nous aurions des problèmes de chauffage, d’eau et d’électricité, mais pas à cette échelle», a déclaré M. Abreu, en notant que les problèmes de chaîne d’approvisionnement constituaient des obstacles pour obtenir plus d’équipement.

Le Bureau de la coordination des affaires humanitaires a annoncé la semaine dernière qu’il déploierait son «plus grand programme d’aide en espèces de l’histoire» en Ukraine, totalisant 1,7 milliard $ US pour 6,3 millions de personnes. Il a ajouté que l’expérience d’autres pays a montré que distribuer de l’argent directement aux gens pour acheter de la nourriture, des vêtements et d’autres produits de base est une stratégie efficace.

Le Programme des Nations Unies pour le développement adopte une approche différente, à plus long terme. Il cherche à répondre aux demandes du gouvernement ukrainien pour des équipements techniques tels que des transformateurs de puissance, des sous-stations de transformation, des entrées haute tension, des paratonnerres, des turbines à gaz industrielles et d’autres éléments pour aider à restaurer le réseau électrique et les systèmes énergétiques.

«Avec la Banque mondiale, (nous) faisons une évaluation à travers l’Ukraine de tous les dommages et besoins qui ont résulté de ce ciblage de l’infrastructure énergétique, a précisé Jaco Cilliers, le représentant résident par intérim du programme en Ukraine. Nous sommes en train de mettre cela ensemble, ce qui inclut évidemment l’équipement à plus grande échelle qui serait nécessaire pour la restauration.»

Le secrétaire d’État américain Antony Blinken a annoncé la semaine dernière une aide bilatérale de 53 millions $ US pour aider l’Ukraine à acquérir des «équipements de réseau électrique critiques» ― en plus de 55 millions $ US supplémentaires pour le soutien du secteur de l’énergie d’urgence, comme les génératrices.

L’Union européenne a déclaré le mois dernier qu’elle avait mis à disposition 523 millions d’euros (environ 550 millions $ US) pour l’aide humanitaire à l’Ukraine, et les États-Unis ont promis 1,2 milliard $ US à un appel de l’agence de coordination humanitaire des Nations Unies.

Le mécanisme de protection civile de l’UE a également expédié des camions de pompiers, des ambulances, du matériel de déminage, des vivres, des hôpitaux mobiles, des excavatrices et des ponts Bailey portables et préfabriqués.

Les donateurs sont intervenus de différentes manières : la ville allemande de Dortmund vient de terminer l’envoi d’un troisième lot de soutien à la ville de Mykolaïv, dans le sud de l’Ukraine, comprenant des camionnettes, des camions et d’autres véhicules. Depuis la petite ville britannique de Hertford, un camion effectue une livraison tous les deux mois, rempli de fournitures médicales, de nourriture et, en ce moment, de cadeaux de Noël pour les enfants.

Erik Heinonen, qui travaille sur la réponse de l’association caritative Catholic Relief Services en Ukraine, a indiqué que de petits objets comme un réchaud au propane peuvent avoir un impact énorme.

«Si vous êtes une mère avec de jeunes enfants, vous vous inquiétez, vous savez, de réchauffer la nourriture, a-t-il déclaré. ‘Ce serait formidable de donner un bain à mes enfants.’… Donc, les bases mêmes pour passer à travers votre journée.»

Laisser un commentaire

Les commentaires sont modérés par l’équipe de L’actualité et approuvés seulement s’ils respectent les règles de la nétiquette en vigueur. Veuillez nous allouer du temps pour vérifier la validité de votre commentaire.