La plus grande plante du monde est identifiée en Australie

WASHINGTON — Des scientifiques ont identifié la plus grande plante du monde au large des côtes de l’Australie ― un marais d’algues qui a grandi en se clonant à répétition.

Des analyses génétiques ont démontré que le champ d’algues sous-marines est un seul organisme qui recouvre 180 kilomètres carrés, après 4500 années passées à se copier lui-même.

La découverte a été publiée mercredi dans le journal scientifique Proceedings of the Royal Society B.

Les chercheurs ont confirmé que le marais est un même organisme en prélevant des échantillons et en comparant l’ADN de pousses à travers le champ, a écrit la co-auteure de l’étude, la biologiste marine Jane Edgeloe de l’Université de l’Australie-Occidentale.

Plusieurs plantes et certains animaux peuvent se reproduire asexuellement. Le clonage comporte des désavantages ― comme une plus grande vulnérabilité aux maladies ― mais le «processus peut créer des ‘monstres remplis d’espoir’» en ouvrant la porte à une croissance rapide, ont écrit les chercheurs.

Les scientifiques disent que le marais ― qui occupe une superficie supérieure à celle de l’État de Washington ― est «le clone le plus vaste connu sur Terre».

Malgré sa taille immense, le marais est vulnérable. Il y a dix ans, les algues occupaient  une vingtaine de kilomètres carrés de plus, mais les cyclones et l’augmentation de la température de l’océan associée aux changements climatiques ont récemment tué presque 10 % de ce marais ancien.

Laisser un commentaire

Les commentaires sont modérés par l’équipe de L’actualité et approuvés seulement s’ils respectent les règles de la nétiquette en vigueur. Veuillez nous allouer du temps pour vérifier la validité de votre commentaire.