La plus vieille ‘phrase complète’ aurait été trouvée en Israël

JÉRUSALEM — Des archéologues israéliens ont trouvé un peigne vieux de quelque 3700 ans orné de ce qui pourrait être de la plus vieille phrase jamais découverte en script cananéen, selon un article scientifique publié mercredi.

La phrase de 17 lettres encourage l’utilisateur de l’instrument à se peigner pour éliminer les poux de ses cheveux et de sa barbe.

Les experts expliquent que cette découverte jette un nouvel éclairage sur l’une des plus anciennes utilisations de l’alphabet cananéen par l’humanité. Cet alphabet inventé vers l’an 1800 av. J.-C. a servi de fondation à tous les systèmes alphabétiques suivants, y compris les alphabets hébraïque, grec, arabe, latin et cyrillique.

Le sujet un peu banal démontre que les humains de l’époque étaient aux prises avec les poux. Les archéologues ont même indiqué avoir découvert sur le peigne des traces microscopiques de poux de tête.

Le peigne a été trouvé en 2016 à Tel Lachish, un site archéologique dans le sud d’Israël, mais ce n’est qu’à la toute fin de l’an dernier qu’un professeur de l’Université hébraïque de Jérusalem a remarqué les mots minuscules gravés dessus. Les détails ont été dévoilés mercredi dans le Jerusalem Journal of Archaeology.

Le chercheur principal, l’archéologue Yosef Garfinkel de l’Université hébraïque de Jérusalem, a expliqué à l’Associated Press que plusieurs objets ornés de l’alphabet cananéen ont été trouvés au fil des ans, mais qu’il s’agit de la toute première phrase complète.

De plus, a dit M. Garfinkel, le fait que la phrase ait été trouvée sur un peigne d’ivoire dans le district du palais et du temple de la ville, et le fait qu’il soit fait mention de la barbe, pourrait démontrer que seuls les hommes bien nantis savaient lire et écrire.

«C’est un texte très humain, a dit M. Garfinkel. Ça nous montre que les gens n’ont pas vraiment changé, et les poux n’ont pas vraiment changé.»

Les Cananéens parlaient une ancienne langue sémitique ― une cousine de l’hébreu, de l’arabe et de l’araméen modernes ― et occupaient un territoire sur les rives de l’est de la Méditerranée. Ils auraient développé le premier alphabet écrit de l’histoire.

La découverte d’une phrase complète pourrait aussi démontrer que les Cananéens se distinguaient des autres civilisations avec leur utilisation de la parole écrite. «Ça montre que même dans la phase la plus ancienne il y avait des phrases complètes», a expliqué M. Garfinkel.

Une datation au carbone n’a pas réussi à déterminer l’âge exact du peigne, selon l’article.

Laisser un commentaire

Les commentaires sont modérés par l’équipe de L’actualité et approuvés seulement s’ils respectent les règles de la nétiquette en vigueur. Veuillez nous allouer du temps pour vérifier la validité de votre commentaire.