La police de Québec arrête six personnes en lien avec un commerce de cannabis

Un magasin de Québec qui vend du cannabis a été la cible jeudi d’une descente du Service de police de la ville de Québec (SPVQ) qui a arrêté six personnes.

L’unité des stupéfiants du SPVQ ainsi que des patrouilleurs sont intervenus au commerce «Weeds: herbes et curiosités» de la rue Saint-Joseph Ouest, dans la Basse-Ville de Québec.

Le commerce, qui se décrit comme un «dispensaire de cannabis médicinal», vendait sans se cacher du cannabis, des cocottes, des muffins et des bonbons au pot.

Le commerce possédait un permis de vente au détail de la Ville de Québec mais pas d’autorisation de Santé Canada pour la vente de marijuana médicale, a indiqué le SPVQ. La boutique avait ouvert ses portes en juin.

Or, la vente de cannabis est illégale, selon le Code criminel, sauf pour la vente à des fins médicales à des personnes spécifiques et lorsque dûment autorisée par Santé Canada. Par ailleurs, le gouvernement libéral de Justin Trudeau s’est engagé à déposer un projet de loi en 2017 pour légaliser la marijuana à des fins récréatives.

Les six personnes arrêtées, impliquées dans le commerce, ont été libérées en attendant leur comparution au palais de justice de Québec, dont la date n’est pas encore connue. Elles seront accusées de trafic de stupéfiant et de possession de stupéfiants en vue d’en faire le trafic.

Deux autres arrestations sont prévues, indique la police. Des perquisitions avaient également lieu jeudi dans le magasin.

Aucun client n’a toutefois été arrêté, a indiqué un porte-parole du SPVQ, Étienne Doyon.

L’enquête avait débuté en juin après des plaintes de citoyens, a-t-il précisé.

Les plus populaires