La police de Toronto lance un programme de rachat d’armes

TORONTO — La police de Toronto a lancé un programme de rachat d’armes qui, espère-t-elle, réduira le nombre d’armes à feu non désirées dans la ville.

Le chef Mark Saunders dit croire que le programme, qui durera jusqu’au 17 mai, aidera à combattre la violence.

Le maire John Tory a affirmé que cette mesure répondait à une augmentation marquée de la violence armée et a noté qu’un programme de rachat en 2008 avait permis de récupérer 2000 armes à feu.

M. Tory a appelé à plusieurs reprises à une interdiction des armes de poing dans la ville, en particulier à la suite de la fusillade dans le quartier de Greektown à Toronto, qui a fait deux morts l’an dernier.

M. Saunders a indiqué en décembre que les policiers avaient récupéré plus de 500 armes de poing en 2018, soit 222 de plus que l’année précédente, et que le nombre d’homicides causés par des coups de feu avait augmenté de près de 30 pour cent.

Le programme de rachat offre 200 $ pour une arme d’épaule et 350 $ pour une arme de poing. Les armes à feu seront ramassées par la police et les participants ne feront l’objet d’aucune accusation de possession ou de stockage non sécurisé d’une arme à feu.

Les plus populaires