La police enquête sur des des obscénités lancées contre une journaliste

HALIFAX — La police de Halifax a ouvert une enquête sur un autre incident impliquant une femme journaliste, qui s’est fait crier une insulte sexiste en ondes.

La journaliste de CTV, Heather Butts, a assuré à ses abonnés Twitter qu’elle allait bien, vendredi, alors qu’elle venait de subir une agression verbale à la télévision.

Mme Butts était en direct de la Pint Public House à Halifax, où les amateurs de hockey assistaient à un match du Championnat mondial de hockey junior, lorsque l’incident est survenu.

Un enregistrement montre un homme qui s’approche de la journaliste et qui semble faire un geste obscène en lançant une phrase sexuellement explicite.

Mme Butts s’est retournée et a continué son reportage, mais sur les réseaux sociaux, plus tard, elle a signifié qu’elle allait «aller plus loin».

Le sergent de la Police régionale de Halifax Greg Mason a confirmé que les policiers avaient reçu une plainte concernant cette affaire. Ils attendent de savoir si la plaignante veut que l’enquête suive son cours.

Heather Butts a refusé une demande d’entrevue, samedi et le directeur de l’information chez CTV Atlantic s’est contenté de dire que ce dossier était traité par la police.

Plusieurs autres incidents semblables ont eu lieu au Canada et aux États-Unis depuis 2015.

En novembre, un Américain a été accusé d’avoir troublé la paix, car il avait crié cette phrase vulgaire à une journaliste de CHCH, Britt Dixon, alors qu’elle interviewait un policier de Hamilton.

La journaliste a dit que c’était la troisième fois en quatre jours qu’un tel incident lui arrivait.

En août, la police a accusé un homme de Terre-Neuve d’avoir troublé la paix pour avoir crié la même phrase à une journaliste.

En 2015, un employé d’Hydro Ontario a même été congédié pour avoir lancé l’injure sexiste derrière une journaliste de CityNews qui était en direct avant un match du Toronto FC. La reporter Shauna Hunt, qui avait déjà vécu de telles agressions verbales, a cependant interpellé les joyeux lurons, en direct, et elle s’est attiré beaucoup de sympathie du public.

Cet employé avait finalement été réembauché chez Hydro-One dans le cadre d’un processus d’arbitrage.

Dans la même catégorie
Boutique Voir & L'actualité

Obtenez jusqu’à 40% de plus pour votre prochaine sortie