Meurtre suivi d’un suicide à Contrecoeur: la victime bien connue dans la région

CONTRECOEUR, Qc — La Sûreté du Québec (SQ) confirme maintenant la thèse du meurtre suivi d’un suicide relativement aux deux personnes découvertes sans vie, mercredi matin, dans une résidence de Contrecoeur, en Montérégie.

Lisette Corbeil, âgée de 56 ans, et David Joly, âgé de 49 ans, étaient tous deux bien connus en Montérégie. Mme Corbeil était notamment la directrice des projets stratégiques à la Chambre de commerce et d’industrie de la Rive-Sud. David Joly était vice-président de l’Association chasse et pêche de Contrecœur.

Le meurtre de Mme Corbeil deviendrait le 12e féminicide à survenir au Québec depuis le début de l’année.

Le service des enquêtes sur les crimes contre la personne de la Sûreté du Québec avait été appelé en renfort, mercredi, par la Régie intermunicipale de police Richelieu-Saint-Laurent. Les policiers municipaux étaient arrivés sur les lieux du drame vers 11 h mercredi matin, sur la route Marie-Victorin, à Contrecoeur, après un appel au 9-1-1. Les policiers parlaient alors de «morts suspectes» et les autorités n’ont pas voulu confirmer quel lien unissait les deux personnes.

Sur sa page Facebook, la Chambre de commerce et d’industrie de la Rive-Sud qualifiait Lisette Corbeil de «femme exceptionnelle, appréciée de tous», dont la «contribution aux dossiers économiques pour l’ensemble de la Rive-Sud se doit d’être soulignée».

«Son départ soudain apporte à la fois une tristesse incommensurable et un questionnement qui ne trouvera malheureusement jamais de réponse. Nous ne le répéterons jamais assez, des actions immédiates sont nécessaires afin d’éviter que d’autres femmes soient victimes de telles tragédies.»

Le premier ministre François Legault a présenté ses condoléances, jeudi, et les journalistes lui ont demandé ce que son gouvernement pourrait faire de plus, après avoir investi massivement dans des programmes pour les victimes de violence conjugale. M. Legault a répondu que la lutte contre ce type de violence est de la responsabilité de tous, et il a invité les citoyens à dénoncer.

Le député fédéral local, Xavier Barsalou Duval, a écrit sur Facebook que
«Lisette Corbeil et David Joly étaient tous deux des citoyens très engagés dans la vie contrecœuroise».

«Ayant eu la chance de les côtoyer à de nombreuses reprises depuis que j’exerce mes fonctions, je ne peux cacher qu’il s’agit pour moi d’un choc», a écrit le député bloquiste. «Compte tenu des circonstances de ce drame, le deuil sera d’autant plus difficile à vivre pour la communauté (…) Des féminicides, il ne doit pas y en avoir d’autres.»

Laisser un commentaire