Tuerie au Texas: 20 morts et 26 blessés

EL PASO, Texas — Vingt personnes ont été tuées et plus d’une vingtaine d’autres ont été blessées lorsqu’un tireur a ouvert le feu samedi dans un centre commercial bondé de la ville frontalière d’El Paso au Texas, a annoncé le gouverneur de cet État.

Les policiers examinent la possibilité que le crime soit motivé par la haine, a déclaré le chef de police.

Deux sources policières qui ont parlé à l’Associated Press sous anonymat ont identifié le suspect placé en détention comme étant Patrick Crusius, âgé de 21 ans.

Deux sources policières ont identifié ce suspect comme étant Patrick Crucius de la région de Dallas. Les deux membres du corps policier n’avaient pas l’autorisation de discuter de l’enquête et se sont entretenus avec l’Associated Press sous le couvert de l’anonymat.

La police d’El Paso n’a pas dévoilé le nom, mais a confirmé que le tireur venait d’Allen, près de Dallas.

Les policiers ont indiqué que 26 autres personnes avaient été blessées et que la plupart d’entre elles étaient soignées dans des hôpitaux.

La plupart des victimes ont été abattues dans le magasin Walmart situé dans le centre commercial Cielo Vistal Mall, ont-ils ajouté, notant que le magasin pouvait accueillir jusqu’à 3000 personnes pendant la période de magasinage de la rentrée des classes.

«La scène était horrible», a résumé le chef de police d’El Paso, Greg Allen, qui a mentionné que plusieurs des blessées présentent des blessures qui mettent leur vie en danger. Il a également déclaré que la police avait découvert une publication en ligne qui aurait pu être écrite par le suspect — une raison pour laquelle les autorités tentent de déterminer s’il s’agissait d’un crime haineux.

El Paso, qui compte environ 680 000 habitants, se trouve dans l’ouest du Texas. La frontière sépare El Paso de la ville mexicaine de Juárez.

Les habitants ont rapidement offert de donner du sang afin qu’il serve à soigner les blessés de la tuerie. Des policiers et des miliaires aidaient les gens à retrouver leurs proches disparus.

«C’est le chaos en ce moment», a déclaré Austin Johnson, un médecin de l’armée à Fort Bliss, qui a offert son aide au centre commercial et, plus tard, dans une école servant de centre de réunification.

Adriana Quezada, âgée de 39 ans, a raconté qu’elle se trouvait dans la section des vêtements pour femmes de Walmart avec ses deux enfants lorsqu’elle a «entendu des coups de feu».

«Mais je pensais que c’était des bruits de construction», a-t-elle expliqué.

Sa fille âgée de 19 ans et son fils âgé de 16 ans se sont jetés au sol avant de quitter le commerce par une sortie de secours. Ils en sont sortis indemnes.

Elle a témoigné avoir vu quatre hommes vêtus de noir, qui tiraient au hasard. Les autorités n’ont confirmé que la présence d’un seul tireur, mais ont dit continuer d’enquêter sur les informations rapportant la présence de plusieurs tireurs.

Le sergent de la police d’El Paso Robert Gomez a précisé que le suspect, qui était armé d’un fusil, avait été arrêté sans incident.

Cette attaque survient moins d’une semaine après qu’un tireur eut ouvert le feu sur les visiteurs d’une foire alimentaire en Californie. Le tueur, âgé de 19 ans, a tué trois personnes et en a blessé 13 autres avant de se suicider.

Ryan Mielke, un porte-parole du centre hospitalier de l’Université d’El Paso, a indiqué que 13 victimes ont été conduites à l’établissement à la suite de la fusillade au Texas, dont une qui est décédée. Deux des blessés sont des enfants. Ils ont été transférés à l’Hôpital pour enfants d’El Paso, a-t-il ajouté.

Onze autres victimes ont été soignées au Del Sol Medical Center, selon le porte-parole de l’hôpital, Victor Guerrero. Selon lui, elles étaient âgées de 35 à 82 ans.

Le gouverneur du Texas Greg Abbott, qui a confirmé le bilan des victimes lors d’une conférence de presse, a qualifié la tuerie d’«acte de violence insensé et odieux». Il a ajouté que l’État avait déployé de nombreux policiers dans la municipalité.

Le président Donald Trump a tweeté: «Les rapports sont très mauvais, beaucoup ont été tués».

Le candidat à la présidence et ancien représentant du Texas du Congrès, Beto O’Rourke, a semblé secoué par les événements lorsqu’il a participé à un forum à Las Vegas. Selon lui, les tirs ont détruit «toute illusion sur le progrès inévitable» lorsqu’il s’agit de réduire la violence par les armes à feu.

Il a dit avoir entendu que le tireur aurait possédé une arme de style militaire, et qu’elles devraient «rester sur-le-champ de bataille. Ne l’introduisez pas dans nos communautés».

«On doit trouver des raisons à être optimiste, sinon on s’enferme dans un avenir au cours duquel 40 000 personnes seront tuées annuellement à cause des armes à feu. Je ne peux pas l’accepter», a-t-il dit.

Cette tuerie est la 21e à survenir aux États-Unis en 2019 et la cinquième tuerie de masse. Avant samedi, 96 personnes étaient mortes dans des tueries en 2019, dont 26 dans des tueries de masse.

Les plus populaires