La police ferme cinq dispensaires de cannabis illégaux à Toronto

TORONTO — La police de Toronto a fermé cinq boutiques illégales de vente de cannabis lors d’une opération vendredi après-midi.

Le porte-parole de la police, Gary Long, a confirmé que la brigade antidrogue avait accusé puis relâché huit personnes en vertu de la nouvelle législation provinciale sur le cannabis.

En Ontario, il est uniquement légal d’acheter du cannabis sur la plateforme en ligne de la société d’État de la province. Le chef de police Mark Saunders avait promis, mercredi, de fermer les dispensaires illégaux après l’entrée en vigueur de la légalisation du cannabis.

L’Ontario doit accorder des permis d’exploitation à des dispensaires, mais ce système de ventes privées ne sera pas déployé avant le 1er avril 2019.

Gary Long a prévenu que la police va continuer d’appliquer la loi contre les boutiques illégales de vente de cannabis.

«Ceux qui choisissent de rester ouverts le font à leurs risques et périls», a-t-il déclaré.

La province a offert une amnistie aux propriétaires actuels de dispensaires. Ceux-ci seraient admissibles à des permis de vente au détail s’ils fermaient avant l’entrée en vigueur de la légalisation mercredi.

Dans la même catégorie
Boutique Voir & L'actualité

Obtenez jusqu’à 40% de plus pour votre prochaine sortie