La police haïtienne abandonne un véhicule blindé lors d’un affrontement

LA HAVANE — Quelques semaines seulement après que les États-Unis et le Canada ont envoyé des véhicules blindés en Haïti pour aider aux efforts contre les groupes violents, la police haïtienne a brièvement perdu le contrôle de l’un des véhicules lors d’un incident qui a fait au moins deux morts, ont déclaré des responsables.

L’incident témoigne du chemin difficile à parcourir pour le pays des Caraïbes paralysé par la guerre des bandes organisées et aux prises avec sa pire crise depuis des années.

Un poste de police dans le sud d’Haïti a été pris d’assaut par des bandes jeudi matin, a indiqué la police dans une émission de radio locale. Lorsque les autorités ont envoyé des renforts dans des véhicules blindés pour contrôler les groupes violents, la police affirme que l’un des véhicules a cessé de fonctionner.

Mais un responsable en Haïti ayant une connaissance directe de la situation a déclaré que le véhicule avait été piégé dans une fosse de sable et pris d’assaut par des mineurs brandissant des cocktails Molotov, a déclaré Renata Segura, directrice adjointe de l’Amérique latine et des Caraïbes pour l’ONG International Crisis Group.

Mme Segura, qui suit la situation à Haïti pour l’organisation non gouvernementale qui tente de prévenir ou de résoudre les conflits, a dit qu’elle n’était pas autorisée à révéler l’identité du responsable.

Les agents ont abandonné le véhicule pour tenter d’éviter un conflit armé, a-t-elle déclaré, et une vidéo authentifiée par l’Associated Press montre de jeunes hommes entourant le véhicule beige étiqueté «POLICE» tout en tirant vers le ciel avec des armes automatiques, applaudissant et enregistrant une vidéo sur leurs téléphones.

Le véhicule blindé faisait partie d’une flotte envoyée par les États-Unis et le Canada le mois dernier dans le cadre d’un effort des deux pays pour aider, selon le secrétaire d’État Antony Blinken, à «couper le nœud de l’insécurité» qui a permis aux bandes d’accentuer une crise humanitaire en Haïti.

La police a finalement repris le contrôle du véhicule et du poste de police plus tard dans la journée, mais cela s’est soldé par la mort de deux membres présumés d’un gang. Deux policiers ont été blessés par balle.

L’incident survient quelques jours après que l’une des principales bandes organisées et son chef Jimmy Cherizier, un ancien policier surnommé «Barbecue», eurent levé le blocus du principal dépôt de carburant du pays à Port-au-Prince.

Le blocus a aggravé l’agitation en Haïti, qui est sous le choc depuis l’assassinat en 2021 du président Jovenel Moïse. Le chaos a stimulé un énorme exode migratoire de l’île.

Laisser un commentaire

Les commentaires sont modérés par l’équipe de L’actualité et approuvés seulement s’ils respectent les règles de la nétiquette en vigueur. Veuillez nous allouer du temps pour vérifier la validité de votre commentaire.