La police militaire accuse des civils d’avoir fraudé la base de Halifax

HALIFAX – Quatre ans après le début de son enquête, la police militaire a accusé quatre civils en lien avec une présumée fraude de 1,3 million $ à la base de Halifax, mardi.

Les quatre individus — un homme d’affaires, une femme et deux anciens employés civils de la base — ont été accusés d’avoir mené, selon le Service national des enquêtes des Forces canadienne, «des activités d’achats frauduleux» à la centrale thermique de la base.

Selon le major Jean-Marc Mercier, le montant en jeu est très important en regard du petit nombre de personnes impliquées.

Les Forces armées ont indiqué que les deux anciens employés de la base, Bry’n Ross (61 ans) et Wayne Langille (70 ans) ont été accusés d’avoir fraudé le gouvernement et de fraude de plus de 5000 $. Les enquêteurs ont décrit Ross comme un ancien responsable des contrats de la base et Langille comme l’ancien directeur de la centrale thermique.

Harold Dawson (57 ans) et Kim Dawson (54) font face aux mêmes accusations.

Les faits se seraient déroulés du 1er avril 2008 au 9 mai 2012.

Les quatre accusés comparaîtront devant la Cour provinciale de Dartmouth, le 22 août.