La police raconte comment un écolier de la Virginie a tiré sur son enseignante

NEWPORT NEWS, Va. — Le jeune élève de six ans qui a blessé son enseignante avec une arme à feu en Virginie, aux États-Unis, a levé son fusil, l’a pointé en direction de la professeure pendant qu’elle enseignait au groupe de première année et a ouvert le feu.

C’est ce qu’a raconté le chef de la police de Newport, Steve Drew, lors d’une conférence de presse tenue lundi. La police révélait alors pour la première fois le fil de cet événement qui a bouleversé toute la ville, même si les fusillades dans les écoles ne sont plus chose rare aux États-Unis.

Selon M. Drew, le garçon a sorti son arme, l’a pointée vers l’enseignante et a appuyé sur la gâchette. Il n’y a pas eu d’intervention pour tenter de lui retirer l’arme des mains avant le coup de feu, a précisé le chef de police.

Le fusil avait été acheté légalement par la mère de l’enfant dans le compté de York, toujours en Virginie. Le garçon a donc pris le fusil qui se trouvait dans la résidence familiale, l’a mis dans son sac et l’a amené à l’école, a mentionné M. Drew.

L’enseignante qui a été visée vendredi, Abby Zwerner, se trouvait dans un état stable à l’hôpital lundi. M. Drew lui a d’ailleurs parlé, et il a souligné que les questions de l’enseignante portaient sur la santé de ses élèves.

Après le coup de feu, le garçon a été maîtrisé par un employé de l’école. Il a ensuite été dirigé vers un véhicule de police.

M. Drew avait précédemment indiqué que l’écolier avait sorti le fusil de son sac à dos dans les instants précédents le coup de feu. Il s’est toutefois ravisé, précisant que le garçon avait déjà le fusil sur lui avant de l’utiliser.

Une veillée aux chandelles pour soutenir Mme Zwerner était prévue lundi soir. L’école sera quant à elle fermée pour toute la semaine.

La police n’a pas voulu s’avancer sur les circonstances qui ont mené à cet événement et n’a pas fourni plus de détails sur ce qui s’est passé dans la classe, afin de ne pas nuire à l’enquête toujours en cours.

Les lois de la Virginie ne permettent pas qu’un enfant de six ans soit jugé comme un adulte. Un enfant de six ans est également trop jeune pour être confié à la garde du ministère de la Justice des mineurs s’il est reconnu coupable. Les autorités n’ont pas précisé où le garçon était détenu.

Laisser un commentaire

Les commentaires sont modérés par l’équipe de L’actualité et approuvés seulement s’ils respectent les règles de la nétiquette en vigueur. Veuillez nous allouer du temps pour vérifier la validité de votre commentaire.