La police recherche des victimes de leurre d’enfants sur le jeu Fortnite

MONTRÉAL — Le Service de police de la Ville de Gatineau (SPVG) diffuse la photo d’un homme de la région à qui les autorités reprochent d’avoir fait du leurre d’enfants en approchant ses victimes sur jeu en ligne très populaire auprès des jeunes: Fortnite.

Le SPVG est donc à la recherche d’autres victimes de leurre d’enfants de la part de Rock Sanscartier, un résident de Gatineau, âgé de 35 ans.

Dans un communiqué de presse, le SPVG précise que les premières communications auraient eu lieu sur la plateforme de jeu Fortnite, qui permet de jouer en ligne de façon simultanée avec plusieurs usagers.

«Une fois le premier contact établi, Rock Sanscartier aurait communiqué avec ses victimes par l’application Messenger, dont les comptes sont généralement liés au profil Fortnite», précise la relationniste du SPVG Renée-Anne St-Amant dans le communiqué.

«Il aurait alors demandé à ses victimes de lui envoyer des photos sexuellement explicites. De l’argent aurait été proposé à l’une des victimes en échange du cliché», ajoute-t-elle.

Le pseudonyme utilisé par Rock Sanscartier sur la plateforme Fortnite était «Explicit Qc 420-62».

Cet individu aurait même invité des personnes mineures à son domicile du secteur de Buckingham, à Gatineau, selon le SPVG qui croit que Rock Sanscartier «pourrait avoir fait d’autres victimes sur cette plateforme ou sur d’autres sites».

La police de Gatineau invite donc toute personne qui croit avoir été victime de cet individu à porter plainte auprès de son service de police local ou à communiquer avec sa ligne info au 819 243-INFO (4636), option 5.

Dans son communiqué, le SPVG ne précise pas combien de chefs d’accusation ont déjà été portés contre cet individu.