La pollution de l’air causée en grande partie par les sables bitumineux

OTTAWA – Une nouvelle étude du journal Nature a révélé que les sables bitumineux de l’Alberta étaient l’une des plus importantes sources de pollution de l’air en aérosol organique en Amérique du Nord.

Des données de mesures aéroportées sur la région productrice de bitume ont démontré que la production de sables bitumineux contribuait à l’émission d’au moins 45 à 84 tonnes par jour de la matière en particules fines — ce qui est comparable aux grandes villes comme Paris et Mexico.

L’étude, corédigée par un scientifique d’Environnement Canada, affirme que la production d’aérosols organiques secondaires devrait être prise en considération lorsque vient le temps d’évaluer l’impact environnemental des installations actuelles et prévues de sables bitumineux.

Elle laisse aussi entendre que les projets d’extraction de pétrole lourd autour du globe sont probablement des sources importantes de ce type de pollution de l’air.

Les aérosols organiques secondaires sont produits lorsque le mélange organique volatile interagit avec les rayons du soleil et avec d’autres produits chimiques aéroportés pour créer de fines particules, qui peuvent causer le cancer du poumon, des problèmes cardiaques et d’autres problèmes de santé.

L’étude de Nature a aussi découvert que les vapeurs organiques à faible volatilité en provenance des sables bitumineux extraits sont directement responsables de la majorité des aérosols organiques secondaires présents près des installations de sable bitumineux.