La Pologne enquête sur une catastrophe écologique

VARSOVIE, Pologne — Le premier ministre polonais Mateusz Morawiecki a indiqué vendredi que «des quantités énormes de déchets chimiques» ont probablement été déversées intentionnellement dans le fleuve Oder, qui longe la frontière avec l’Allemagne.

Les dommages sont si importants, a-t-il dit, que l’écosystème pourrait ne pas se rétablir avant plusieurs années.

La Pologne a mobilisé des soldats pour aider à nettoyer les quelque 10 tonnes de poissons qui se sont échouées sur les berges de l’Oder jusqu’à présent.

Un dirigeant n’a pas hésité à qualifier la situation de «catastrophe écologique». M. Morawiecki a promis d’aller au fond de l’affaire.

Une association de pêcheurs de Zielona Gora, une ville de l’ouest de la Pologne, a annoncé la suspension de la pêche dans le fleuve, après que la presse allemande ait rapporté que l’eau était contaminée au mercure. Cette information n’a pas été confirmée de source officielle.

Des enquêtes se poursuivent pour tenter d’expliquer la situation. Des quantités énormes de poissons morts ont tout d’abord été repérées à la fin du mois de juillet près de la ville d’Olawa, dans le sud-ouest de la Pologne, mais aussi d’autres animaux, comme des castors.

«Il s’agit vraisemblablement d’un crime et d’une substance qui a été introduite dans l’eau et qui a causé la mort des poissons et d’autres organismes. Nous sommes en train de vérifier tout ça», a dit le ministre adjoint du Climat et de l’Environnement de la Pologne, Jacek Ozdoba.

Le responsable de l’agence polonaise de gestion des eaux, Przemyslaw Daca, a révélé jeudi que dix tonnes de poissons avaient déjà été repêchées.

«Cela démontre que nous sommes confrontés à une catastrophe écologique énorme et scandaleuse», a-t-il déclaré lors d’une conférence de presse près de la rivière, où les dirigeants ont été apostrophés par des résidants en colère.

Les responsables de la protection de l’environnement dans la ville de Wroclaw, dans le sud-ouest de la Pologne, avaient précédemment informé les procureurs locaux que le deuxième plus long fleuve du pays semblait avoir été empoisonné.

Le ministre polonais de la Défense Mariusz Błaszczak a annoncé jeudi que des soldats réguliers et des réservistes étaient déployés pour aider à nettoyer la rivière. L’Oder coule vers le nord sur plusieurs centaines de kilomètres, des monts Oder en Tchéquie jusqu’à la mer Baltique.

L’Allemagne reproche à la Pologne d’avoir trop tardé à l’informer de la situation, ce qui contreviendrait à un traité international. Elle a dit être prête à fournir toute l’aide nécessaire.

Laisser un commentaire

Les commentaires sont modérés par l’équipe de L’actualité et approuvés seulement s’ils respectent les règles de la nétiquette en vigueur. Veuillez nous allouer du temps pour vérifier la validité de votre commentaire.