La population des provinces maritimes connaît une augmentation importante

HALIFAX — Une étude indique que la population des trois provinces maritimes augmente à son rythme le plus rapide depuis des décennies, principalement grâce à l’immigration et à une réduction des flux migratoires vers l’Alberta.

Toutefois, selon le Conseil économique des provinces de l’Atlantique, la population a légèrement diminué à Terre-Neuve-et-Labrador après sept années de croissance.

Ce redressement dans les Maritimes fait suite à trois décennies de déclin constant.

L’Île-du-Prince-Édouard, qui se vante de son économie en plein essor, a enregistré la croissance la plus rapide, soit 2 pour cent sur 12 mois.

Le groupe de réflexion indépendant affirme que la population de la Nouvelle-Écosse a cru d’un pour cent, tandis que le Nouveau-Brunswick a enregistré une hausse de 0,5 pour cent — la plus importante augmentation dans la province depuis le début des années 1990.

Cependant, avec une population vieillissante, le nombre de décès dépasse maintenant le nombre de naissances dans la région — à l’exception de l’Île-du-Prince-Édouard.

La population des provinces de l’Atlantique est plus âgée, en moyenne, que dans le reste du Canada et continue de vieillir plus rapidement. Il y a maintenant plus d’aînés dans la région Atlantique que d’enfants et d’adolescents.

«Les chiffres ont de grandes conséquences sur la demande de services publics et privés — notamment sur les soins de longue durée», a indiqué Fred Bergman, analyste politique principal du conseil.

«Cela impliquera également des défis importants pour la main-d’œuvre régionale.»

Les plus populaires