La PPPO accuse trois agents et en suspend quatre autres pour corruption

TORONTO — Des accusations ont été lancées contre trois agents de la Police provinciale de l’Ontario (PPO) dans une affaire de corruption dans l’industrie du remorquage.

Quatre autres agents ont fait l’objet d’une suspension relativement à cette affaire.

Les policiers accusés auraient offert un traitement préférentiel à des entreprises de remorquage dans la grande région de Toronto, selon les autorités.

Ces accusations et suspensions sont le résultat d’une enquête déclenchée en octobre 2019.

Les agents visés par des accusations ont tous au moins 20 ans de service avec le PPO et ont tous travaillé avec la Division de la sécurité routière de la province ou de Toronto.

Les policiers Simon Bridle et Mohammed Ali Hussain ont tous deux été arrêtés dans la dernière semaine et un mandat d’arrestation a été lancé à l’endroit de Bindo Showan, qui serait à l’extérieur de la province.

Ceux-ci sont accusés pour commission secrète et abus de confiance. Bridle fait face à une inculpation supplémentaire parce qu’il aurait obtenu des services sexuels dans l’affaire.

Selon la PPO, les quatre autres agents demeurent sous investigation mais ne font face à aucune accusation criminelle pour l’instant.

Laisser un commentaire