La Presse Canadienne et l’émission «Enquête» finalistes pour le prix Michener

TORONTO – La Presse Canadienne et l’émission «Enquête» de Radio-Canada sont au nombre des six finalistes pour le prestigieux prix Michener du journalisme cette année. Les autres finalistes sont du «Globe and Mail», de la CBC, du «Toronto Star» et du «Telegraph-Journal» de Saint-Jean, au Nouveau-Brunswick.

Le prix a été créé en 1970 par le gouverneur général de l’époque, Roland Michener, pour reconnaître «l’excellence et l’impartialité en journalisme d’intérêt public». Le prix Michener est présenté aux médias plutôt qu’aux individus, pour des reportages qui provoquent souvent des changements tangibles dans la société.

La Presse Canadienne, l’agence de presse nationale, est finaliste pour une série d’articles signés Chinta Puxley, du bureau de Winnipeg, sur les graves problèmes d’eau potable dans la réserve autochtone isolée de Shoal Lake 40, au Manitoba.

«La Presse Canadienne a expliqué la façon dont leur isolement est survenu, les préjudices qu’ils subissent et la réticence de tout un chacun à résoudre le problème. Il s’en est suivi une campagne de financement public pour construire la route, ainsi que le soutien de regroupements religieux, communautaires et politiques», écrivent les jurés.

Radio-Canada est finaliste pour le travail très remarqué de la journaliste Josée Dupuis, de l’équipe d’«Enquête», sur les présumées agressions sexuelles subies par des femmes autochtones aux mains de policiers de la Sûreté du Québec à Val-d’Or, en Abitibi.

«Après la diffusion de l’émission, le gouvernement du Québec a ordonné une enquête policière, huit agents de la SQ ont été suspendus, une observatrice indépendante a été nommée et 6,1 millions $ ont été versés pour le financement de projets communautaires», notent les jurés.

La CBC, le «Globe and Mail» et le «Toronto Star» ont été salués pour leurs reportages conjugués sur les femmes autochtones disparues et assassinées au Canada. «Leurs reportages exhaustifs de longue haleine ont offert un forum de discussion nationale et serviront d’information pour l’enquête publique à venir», écrivent les jurés du prix Michener.

Une série du «Globe and Mail» sur le processus d’appel d’offres pour l’agrandissement de l’hôpital St. Michael de Toronto a aussi été remarquée, tout comme l’enquête du «Toronto Star» qui a découvert que la police conserve fréquemment des dossiers n’étant reliés à aucune condamnation sur des citoyens et en informe les employeurs, agences de bénévolat, écoles et autres organisations qui le demandent.

Le «Telegraph-Journal», quant à lui, a publié une série sur les lacunes dans les inspections des garderies de Saint-Jean, ce qui a ensuite poussé le gouvernement du Nouveau-Brunswick à embaucher plus d’inspecteurs et à améliorer les pratiques de contrôle.

Le lauréat du prix Michener sera annoncé lors d’une soirée présidée par le gouverneur général actuel, David Johnston, le 17 juin à Rideau Hall. On remettra aussi à cette occasion deux bourses Michener-Deacon, pour le journalisme d’enquête et pour l’éducation en journalisme.