La prison à vie pour un homme qui a tué deux septuagénaires en Alberta

EDMONTON – L’homme qui avait tué un couple de septuagénaires albertains partis pour un voyage en autocaravane, en 2010, a été condamné mercredi à la prison à vie sans possibilité de libération conditionnelle avant sept autres années.

Travis Vader avait été reconnu coupable d’homicide involontaire coupable, l’automne dernier, relativement à la mort de Lyle et Marie McCann, disparus en juillet 2010 après avoir quitté leur résidence de St. Albert, au nord d’Edmonton, pour un périple en caravane motorisée.

Le juge de la Cour du banc de la reine de l’Alberta a rejeté la recommandation de la défense, qui avait demandé une peine réduite parce que les droits de Travis Vader ont été violés pendant sa détention. Le juge Denny Thomas a cependant accepté que M. Vader, qui a fait l’objet de menaces en prison, puisse purger sa peine en Colombie-Britannique.

Avant le prononcé de la peine, Travis Vader a clamé à nouveau son innocence.

La caravane motorisée des McCann avait été découverte, carbonisée, quelques jours après la disparition du couple, mais les corps n’ont jamais été retrouvés. En prononçant le verdict de culpabilité, l’automne dernier, le juge Thomas a décrit l’accusé comme un toxicomane en manque qui avait croisé la route des McCann et qui avait tué les septuagénaires en les volant.

La Couronne a réclamé la prison à vie en plaidant qu’au moment des homicides, Travis Vader était déjà en libération sous caution et en fuite pour d’autres chefs d’accusation.

La défense avait plaidé au procès que les arguments de la poursuite n’étaient basés que sur des spéculations, puisque personne n’a été témoin de ce qui s’est passé et que les corps des McCann n’ont jamais été retrouvés.