La RBQ autorise la réouverture de quatre remontées mécaniques au Mont-Sainte-Anne

MONTRÉAL — La Régie du bâtiment du Québec (RBQ) autorise la remise en marche de quatre remontées mécaniques aériennes de la station de ski Mont-Sainte-Anne, mais les télécabines de L’Étoile filante resteront inaccessibles jusqu’à nouvel ordre.

Dans un communiqué diffusé samedi, la RBQ a annoncé qu’elle levait partiellement l’ordonnance rendue le 16 décembre, qui avait forcé la fermeture de cinq remontées après la chute d’une télécabine de L’Étoile filante une semaine plus tôt.

«La priorité de la RBQ demeure la sécurité du public. La station Mont-Sainte-Anne nous a fourni l’ensemble des preuves et exigences pour lever partiellement l’ordonnance concernant quatre remontées mécaniques aériennes. La réouverture de L’Étoile filante dépendra du rythme de réalisation des exigences prévues à l’ordonnance par l’exploitant», a déclaré Michel Beaudoin, président-directeur général de la RBQ, dans le communiqué.

La station de ski, située près de Beaupré, pourra reprendre ses opérations sur les pistes où sont utilisées les remontées mécaniques L’Express du Sud, L’Express du Nord, La Panorama Express et La Tortue. 

Dans une publication sur sa page Facebook, la station de ski a confirmé la réouverture des pistes dès dimanche à 8h30, rendue possible «grâce aux autorisations et approbations de la Régie du bâtiment du Québec reçues le 7 janvier 2023». Vingt-six pistes de jour seront disponibles à l’ouverture de la montagne.

«Nous espérons que tout le travail réalisé ainsi que les rapports externes qui font état de la sécurité de nos installations viendront atténuer les inquiétudes de nos visiteurs. Nous avons fait la lumière complète sur les causes de l’incident du 10 décembre avec tout le sérieux que la situation commande», a indiqué Maxime Cretin, directeur général et vice-président, région de l’Est, chez Resorts for the Canadian Rockies, dans un communiqué transmis samedi après-midi. 

Le 10 décembre, un dysfonctionnement de l’attache d’une cabine de L’Étoile filante était survenu lors de la mise en fonction de la remontée. Selon les informations de la RBQ, les vérifications effectuées au préalable ne respectaient pas les exigences de sécurité ni les instructions du fabricant.

Dans son ordonnance du 16 décembre, la RBQ exigeait que l’exploitant de la station, Resorts of the Canadian Rockies, lui fournisse la documentation nécessaire pour prouver la sécurité des équipements de remontées mécaniques aériennes.

«Je tiens à remercier les équipes de la RBQ qui ont travaillé sans relâche depuis le 10 décembre pour s’assurer que les installations soient conformes et sécuritaires pour les usagers et les travailleurs. La santé et la sécurité de tous et toutes sont notre priorité», a d’ailleurs souligné Jean Boulet, ministre du Travail, par voie de communiqué.

Cet article a été produit avec le soutien financier des Bourses Meta et La Presse canadienne pour les nouvelles.

Laisser un commentaire

Les commentaires sont modérés par l’équipe de L’actualité et approuvés seulement s’ils respectent les règles de la nétiquette en vigueur. Veuillez nous allouer du temps pour vérifier la validité de votre commentaire.