La région de Campbellton, avec trois nouveaux cas, recule sur son déconfinement

FREDERICTON — Signe que le déconfinement n’est jamais acquis, le Nouveau-Brunswick a partiellement reculé, mercredi, dans son plan, alors que les responsables liaient trois nouveaux cas de COVID-19 à un travailleur de la santé qui aurait voyagé à l’extérieur de la province mais qui ne se serait pas mis en quarantaine à son retour.

Les responsables de la santé publique ont confirmé mercredi un troisième cas en moins d’une semaine: une personne dans la cinquantaine de la région de Campbellton, sur la baie des Chaleurs, à la frontière avec le Québec. La médecin hygiéniste en chef de la province, la docteure Jennifer Russell, a précisé mercredi que cette personne était liée aux deux autres cas signalés récemment — un jeune enfant qui a fréquenté deux garderies et une personne âgée de plus de 90 ans.

Ni la docteure Russell ni le premier ministre, Blaine Higgs, n’ont voulu préciser si cette personne était médecin ou infirmière, mais M. Higgs a déclaré que ce travailleur de la santé «irresponsable» avait été en contact avec beaucoup de gens au cours d’une période de deux semaines. Les autorités tentent de retracer toutes ces personnes, a dit le premier ministre, visiblement irrité par cette éclosion soudaine. Il a d’ailleurs déclaré que cette personne pourrait faire face à des accusations pour violation des directives de santé publique.

La province était passée la semaine dernière à la phase «jaune» de son plan de déconfinement, ce qui permet à plus de personnes de se rencontrer et prévoit l’ouverture d’autres entreprises et services. Mais la docteure Russell a annoncé mercredi que la région de Campbellton devra retourner à la phase «orange». Les résidents de la région de Campbellton-Dalhousie devront donc éviter les contacts à l’extérieur de leur «bulle à deux ménages». Par ailleurs, les professionnels de la santé non réglementés et les centres de soins personnels qui avaient rouvert leurs portes vendredi dernier devront à nouveau être fermés.

La docteure Russell a invité les résidents de la région, qui s’étend de Whites Brook à Belledune, à rester chez eux pendant les deux prochaines semaines et à ne pas voyager en dehors de leur «zone 5». La médecin hygiéniste en chef s’attend à ce qu’il y ait davantage de cas de COVID-19 dans la province, mais elle espère qu’ils seront confinés à une seule zone. Des unités mobiles de dépistage seront en place jeudi, a-t-elle déclaré.

Le premier ministre Higgs a déclaré que les citoyens de cette zone 5 ne devraient se déplacer que pour des raisons essentielles — ce qui exclut la visite chez le coiffeur, a-t-il précisé.

Le Nouveau-Brunswick comptait donc mercredi 123 cas de COVID-19, dont 120 s’étaient rétablis jusqu’à cette nouvelle éclosion. Les derniers cas font par ailleurs suite à une manifestation, la semaine dernière, de plus de 400 personnes de Campbellton et des communautés québécoises de Pointe-à-la-Croix et de la Première Nation de Listuguj, en face, appelant à la création d’une «bulle» entre elles.

Le chef de l’Alliance des gens du Nouveau-Brunswick, Kris Austin, a soutenu que cette manifestation sur le pont reliant les deux provinces n’aurait jamais dû avoir lieu. Il a estimé que les nouveaux cas dans la région de Campbellton ne devraient pas affecter le déconfinement dans le reste de la province.

Un autre cas en Nouvelle-Écosse

La Nouvelle-Écosse signale elle aussi un nouveau cas de COVID-19, mercredi, portant le bilan total à 1053.

Aucun nouveau décès n’a toutefois été signalé, ce qui laisse le total de la province à 59. La grande majorité de ces décès, 52, sont survenus au foyer de soins de longue durée Northwood, à Halifax. L’établissement conventionné compte actuellement 12 résidents et quatre employés atteints.

Les responsables de la santé publique indiquent que sept personnes sont actuellement hospitalisées, dont trois aux soins intensifs. Au total, 975 personnes se sont rétablies en Nouvelle-Écosse. À ce jour, cette province a enregistré 39 441 résultats de tests négatifs.

Terre-Neuve-et-Labrador, de son côté, ne signalait mercredi aucun nouveau cas, pour un 20e jour consécutif. La province a recensé jusqu’ici 260 cas et là-dessus, 255 personnes se sont rétablies. La médecin hygiéniste en chef de la province, la docteure Janice Fitzgerald, a précisé mercredi qu’une personne était actuellement hospitalisée.

Dans cette province, trois personnes sont mortes des suites de la COVID-19 depuis le début de la pandémie. La province a publié mercredi des lignes directrices concernant les terrains de camping, les salons de coiffure et autres centres de soins personnels, qui seront autorisés à rouvrir au cours de la prochaine phase de déconfinement.

À l’Île-du-Prince-Édouard, on ne signalait toujours en date de mardi aucun nouveau cas de COVID-19. Les 27 personnes qui avaient contracté le virus dans cette province se sont toutes rétablies depuis.