La rougeole continue à gagner du terrain, prévient l’OMS

MONTRÉAL — La rougeole continue à gagner du terrain partout sur la planète, prévient un nouveau communiqué de l’Organisation mondiale de la santé.

La maladie a fait plus de 140 000 morts en 2018, a précisé l’agence onusienne de la santé, comparativement à environ 124 000 en 2017. La plupart des décès sont survenus chez des enfants de moins de cinq ans.

Les bébés et les bambins sont particulièrement vulnérables à la rougeole, dont les complications incluent la pneumonie, l’encéphalite, la cécité, la surdité et des dommages permanents au cerveau.

De récentes études ont aussi indiqué que la rougeole efface la «mémoire» que garde le système immunitaire de ses rencontres avec d’autres pathogènes, et ce, pendant plusieurs mois ou même quelques années. Cette «amnésie immunitaire» laisse le patient à la merci d’infections comme la grippe ou la diarrhée.

On recensait déjà 112 cas confirmés de rougeole au Canada en date du 28 novembre 2019, soit quatre fois plus que les 28 cas confirmés pour la totalité de 2018.

L’OMS et l’Unicef estiment que 86 pour cent des enfants de la planète reçoivent la première dose du vaccin contre la rougeole dans le cadre du programme de vaccination de leur pays, mais que moins de 70 pour cent d’entre eux reçoivent ensuite la deuxième dose recommandée.

L’OMS estime que 95 pour cent des enfants doivent recevoir les deux doses pour protéger efficacement les communautés et les populations.

Quatre pays européens, dont le Royaume-Uni, ont été le théâtre d’un retour en force de la rougeole en 2018.

Cinq pays — la République démocratique du Congo, le Libéria, Madagascar, la Somalie et l’Ukraine — représentaient à eux seuls près de la moitié des cas de rougeole de la planète en 2018.

La vaccination contre la rougeole aurait sauvé 23 millions de vies au cours des 18 dernières années, selon l’OMS.

Les plus populaires