La Russie enregistre un nombre record de décès et d’infections

MOSCOU — La Russie a enregistré jeudi le plus grand nombre quotidien d’infections et de décès par coronavirus depuis le début de la pandémie, un bilan qui augmente rapidement et qui met à rude épreuve le système de santé du pays.

Le groupe de travail du gouvernement sur le coronavirus a signalé 31 299 nouveaux cas confirmés de COVID-19 et 986 décès au cours des 24 dernières heures.

Le pays a enregistré à plusieurs reprises un nombre record de morts par jour au cours des dernières semaines, alors que les infections augmentaient dans un contexte de taux de vaccination lent et d’application laxiste des mesures de protection contre le virus.

Le premier ministre Mikhaïl Mishustin a déclaré mardi qu’environ 43 millions de Russes, soit à peu près 29 % des près de 146 millions d’habitants du pays, étaient complètement vaccinés.

Le président russe Vladimir Poutine a souligné la nécessité d’accélérer le taux de vaccination, mais il a également mis en garde contre l’idée de forcer les gens à se faire vacciner.

Malgré le bilan croissant, le Kremlin a également exclu un nouveau confinement à l’échelle nationale comme celui des premiers mois de la pandémie — qui a gravement paralysé l’économie — tout en déléguant le pouvoir d’appliquer des restrictions aux autorités régionales.

Lorsqu’on lui a demandé s’il existait un niveau de contagion qui obligerait le Kremlin à imposer un confinement, le porte-parole de M. Poutine, Dmitri Peskov, a déclaré que chacune des 85 régions de Russie prendrait une décision en fonction de la situation.

Il a noté que le système de santé du pays dispose des ressources et de l’expérience nécessaires pour faire face à un afflux de patients atteints de la COVID-19, ajoutant que cela permettrait aux autorités d’éviter les confinements «tant que l’infrastructure de soins de santé n’est pas submergée et reste fonctionnelle».

«Lorsque la situation approche d’un point critique où un système de santé régional devient incapable de traiter les patients entrants, les autorités peuvent prendre les décisions appropriées», a déclaré M. Peskov lors d’une conférence téléphonique avec des journalistes.

Certaines régions russes ont déjà restreint la fréquentation des grands événements publics et permis un accès limité aux théâtres, restaurants et autres lieux. Mais la vie reste en grande partie normale à Moscou, à Saint-Pétersbourg et dans de nombreuses autres villes russes avec un accès illimité aux restaurants, cafés et discothèques, entre autres.

«Si nous ne prenons pas de mesures pour restreindre les communications sociales entraînant une augmentation des infections, nous serons confrontés à une contagion croissante», a averti jeudi le ministre de la Santé Mikhail Murashko.

M. Murashko a déclaré que plus de 1,1 million de patients atteints de la COVID-19 sont actuellement hospitalisés, ajoutant que ce nombre met une «charge élevée» sur le système de santé du pays.

Il a noté que 42 % des Russes de plus de 65 ans ont été vaccinés, ajoutant que la proportion dans la catégorie la plus vulnérable de la population était clairement insuffisante.

Dans l’ensemble, le groupe de travail russe sur le coronavirus a enregistré près de 7,9 millions de cas confirmés et 220 315 décès – le nombre de morts le plus élevé d’Europe. Le record officiel classe la Russie au cinquième rang des pays les plus touchés au monde après les États-Unis, le Brésil, l’Inde et le Mexique.

Cependant, l’agence nationale de statistiques Rosstat, qui compte également les décès pour lesquels le virus n’était pas considéré comme la cause principale, a signalé un nombre beaucoup plus élevé de décès liés à la pandémie – environ 418 000 décès de personnes atteintes de COVID-19 en date d’août. Si ce nombre plus élevé est utilisé, la Russie serait le quatrième pays le plus durement touché au monde, dépassant le Mexique.

Laisser un commentaire

Les commentaires sont modérés par l’équipe de L’actualité et approuvés seulement s’ils respectent les règles de la nétiquette en vigueur. Veuillez nous allouer du temps pour vérifier la validité de votre commentaire.