La Russie revendique la prise de Soledar après des combats dans l’est de l’Ukraine

KIEV, Ukraine — La Russie affirme vendredi que ses forces ont capturé Soledar, une ville minière férocement disputée, dans ce qui marquerait une rare victoire pour le Kremlin après une série de revers dans son invasion à grande échelle de l’Ukraine.

Il n’y a eu aucune confirmation immédiate des autorités ukrainiennes de la chute de Soledar, connue pour ses mines de sel. Des informations contradictoires sur qui contrôle la ville ont été émises. Elle est le site d’une bataille sanglante de plusieurs mois dans la lutte acharnée pour les régions orientales de l’Ukraine. Compte tenu des dangers là-bas, l’Associated Press n’a pas pu confirmer l’affirmation de la Russie.

Soledar est situé dans la province ukrainienne de Donetsk, l’une des quatre que Moscou a illégalement annexées en septembre. Dès le départ, Moscou a identifié Donetsk et la province voisine de Louhansk comme des priorités, et a traité ces régions comme un territoire russe depuis leur prétendue annexion.

«La libération de la ville de Soledar a été achevée dans la soirée du 12 janvier», a déclaré le lieutenant-général Igor Konachenkov, porte-parole du ministère russe de la Défense, ajoutant que le développement était «important pour la poursuite des opérations offensives dans la région de Donetsk»

Prendre le contrôle de Soledar permettrait aux forces russes «de couper les lignes de ravitaillement des forces ukrainiennes» à Bakhmout, puis de «bloquer et encercler les unités ukrainiennes là-bas», a ajouté M. Konachenkov.

Pourtant, l’Institut pour l’étude de la guerre, un groupe de réflexion à Washington, a expliqué qu’une saisie russe de Soledar n’était «pas un développement significatif sur le plan opérationnel et qu’il est peu probable qu’il présage un encerclement russe imminent de Bakhmout».

L’institut a précisé que les opérations d’information russes ont «exagéré l’importance de Soledar», une petite colonie, arguant également que la bataille longue et difficile a contribué à l’épuisement des forces russes.

Quelques heures à peine avant la revendication de la Russie, l’Ukraine a signalé qu’il y avait eu une nuit de combats intenses, mais n’a pas reconnu la perte de la ville.

Dans une publication sur Telegram vendredi matin, la vice-ministre ukrainienne de la Défense, Hanna Maliar, a déclaré que Moscou «avait envoyé presque toutes ses forces principales» pour assurer une victoire à l’Est. Elle a ajouté que les combattants ukrainiens «tentent courageusement de tenir la défense».

«C’est une étape difficile de la guerre, mais nous vaincrons. Il n’y a aucun doute», a conclu Mme Maliar.

Laisser un commentaire

Les commentaires sont modérés par l’équipe de L’actualité et approuvés seulement s’ils respectent les règles de la nétiquette en vigueur. Veuillez nous allouer du temps pour vérifier la validité de votre commentaire.