La Russie va acheter des roquettes et des munitions d’artillerie à la Corée du Nord

WASHINGTON — Le ministère russe de la Défense est en processus pour acheter des millions de roquettes et de munitions d’artillerie à la Corée du Nord pour le combat qu’il mène actuellement en Ukraine, selon une récente découverte déclassée des services de renseignement américains.

Un responsable américain, qui s’est exprimé sous couvert de l’anonymat pour discuter du renseignement en question, a déclaré lundi que le fait que la Russie se tourne vers l’État isolé de la Corée du Nord démontre que «l’armée russe continue de souffrir de graves pénuries d’approvisionnement en Ukraine, en partie à cause des contrôles et des sanctions à l’exportation». 

Les responsables du renseignement américain pensent que les Russes pourraient chercher à acheter du matériel militaire nord-coréen supplémentaire à l’avenir. La découverte du renseignement a été rapportée pour la première fois par le New York Times.

Cela intervient après que l’administration Biden a récemment confirmé que l’armée russe a fait livrer en août des drones de fabrication iraniens pour les utiliser sur le champ de bataille en Ukraine.

La Maison-Blanche a déclaré la semaine dernière que la Russie avait rencontré des problèmes techniques avec des drones de fabrication iraniens acquis à Téhéran en août dans le but d’être utilisés dans sa guerre avec l’Ukraine.

La Russie a récupéré des drones de la série Mohajer-6 et Shahed pendant plusieurs jours le mois dernier dans le cadre de ce qui, selon l’administration Biden, fait probablement partie d’un plan russe visant à acquérir des centaines de drones iraniens pour les utiliser en Ukraine.

La Corée du Nord a cherché à resserrer ses relations avec la Russie alors qu’une grande partie de l’Europe et de l’Occident s’est retirée, accusant les États-Unis d’être responsables de la crise ukrainienne et décriant la «politique hégémonique» de l’Occident comme justifiant une action militaire de la Russie en Ukraine pour se protéger.

Les Nord-Coréens ont fait part de leur intérêt à envoyer des travailleurs de la construction pour aider à rebâtir les territoires occupés par la Russie dans l’est du pays.

L’ambassadeur de la Corée du Nord à Moscou a récemment rencontré des représentants de deux territoires séparatistes soutenus par la Russie dans la région du Donbass en Ukraine et a exprimé son optimisme quant à la coopération dans le «domaine de la migration de main-d’œuvre», citant l’assouplissement des contrôles aux frontières de son pays en lien avec la pandémie. 

En juillet, la Corée du Nord est devenue la seule nation, à part la Russie et la Syrie, à reconnaître l’indépendance des territoires du Donetsk et de Louhansk, s’alignant davantage avec la Russie à propos du conflit en Ukraine.

Laisser un commentaire

Les commentaires sont modérés par l’équipe de L’actualité et approuvés seulement s’ils respectent les règles de la nétiquette en vigueur. Veuillez nous allouer du temps pour vérifier la validité de votre commentaire.