La santé publique de N.-É. déconseille les voyages «sécurisés» à Cuba cet hiver

HALIFAX — Le médecin-hygiéniste en chef de la Nouvelle-Écosse croit que les gens devraient reconsidérer tout voyage à l’étranger non essentiel, alors qu’une agence de Halifax propose des séjours «sécurisés» à Cuba.

Le docteur Robert Strang était questionné mercredi sur cette agence qui offre deux voyages d’une semaine à Cuba réservés exclusivement aux résidents du Canada atlantique. L’agence assure que l’hôtel de Cayo Coco sera réservé aux seuls voyageurs de la «bulle Atlantique» pendant toute la durée de leur séjour.

La loi fédérale stipule que les Canadiens qui quittent le pays doivent se mettre en quarantaine pendant 14 jours à leur retour. Les résidents des quatre provinces de l’Atlantique qui sortent de cette «bulle», même pour aller ailleurs au Canada, doivent faire de même lorsqu’ils reviennent chez eux.

Le docteur Strang n’a pas dit que les gens ne pouvaient pas voyager: il a estimé que le choix le plus sûr et le plus sage pour les Néo-Écossais serait de rester à la maison — et de soutenir les restaurants et les hôtels de leur région.

Le médecin-hygiéniste a indiqué mercredi que la deuxième vague de COVID-19 devrait durer encore de deux à trois mois, au moins.

Son homologue de l’Île-du-Prince-Édouard, la docteure Heather Morrison, estimait mardi que ces voyages à Cuba n’étaient «pas réalistes».

Laisser un commentaire