La Santé publique enquête sur une probable éclosion de légionellose à Montréal

MONTRÉAL — La Santé publique enquête sur une probable éclosion de légionellose à Montréal, une maladie qui se contracte en respirant de fines gouttelettes d’eau contaminées.

Sept cas de légionellose chez des résidants de l’arrondissement de LaSalle, à Montréal, ont été déclarés à la Direction régionale de santé publique de Montréal (DRSP) entre le 9 et le 22 septembre.

La DRSP a donc demandé au réseau de la santé d’être vigilant afin d’identifier d’autres cas.

Une enquête est en cours afin de déterminer si les personnes ont été exposées à une même source environnementale, d’identifier cette source et de corriger le problème pour protéger la santé de la population.

Toutes les sources potentielles de légionellose dans le secteur sont investiguées, dont des tours de refroidissement à l’eau, des jeux d’eau, des travaux d’aqueduc et des chantiers de construction.

La légionellose est une infection respiratoire qui peut s’attraper en respirant de fines gouttelettes d’eau contaminée par la bactérie Legionella qui se trouvent dans l’air.

La santé publique précise que cette maladie affecte principalement les personnes âgées de 50 ans et plus qui ont des maladies chroniques, ainsi que les fumeurs et les personnes qui consomment beaucoup d’alcool. Elle ne se transmet pas de personne à personne.

La population peut continuer à vaquer à ses occupations comme d’habitude, dit la DRSP. De façon générale, des mesures préventives peuvent être prises à la maison comme vérifier que la température du chauffe-eau électrique soit à 60 °C.

Chaque année, une cinquantaine de Montréalais contractent cette maladie.

Une éclosion de légionellose avait eu lieu à Québec en 2012. À ce moment, 181 personnes l’avaient contractée et 14 en étaient mortes.

Laisser un commentaire
Les plus populaires