La Saskatchewan est pour l’instant épargnée par les incendies de forêt

REGINA – Les incendies de forêt qui ravagent le nord de l’Alberta ne semblent finalement pas menacer le nord-ouest de la Saskatchewan.

Les autorités albertaines indiquaient mardi que deux incendies de forêt qui font rage dans la région de Fort McMurray s’étaient rejoints et couvraient maintenant une superficie d’environ 2300 km2. Les flammes se trouvaient toujours à plus de 15 km de la province voisine à l’est, et à plus de 50 km de la plus proche localité en Saskatchewan — comme La Loche ou Buffalo Narrows.

Le grand responsable des mesures d’urgence de la Saskatchewan, Duane McKay, a lâché un soupir de «soulagement prudent» mais il reste sur ses gardes, surtout depuis les événements de 2015.

L’été dernier, 720 incendies de forêt en Saskatchewan avaient forcé l’évacuation d’environ 13 000 personnes et rasé 17 000 km2 de forêt. Le gouvernement a rappelé cette année des équipes de sapeurs-pompiers deux semaines plus tôt qu’à l’habitude et embauché huit nouvelles équipes. L’hiver dernier a été marqué dans la majeure partie de l’ouest canadien par des précipitations de neige sous les moyennes et de températures au-dessus des normales.

Le sud de la Saskatchewan a reçu mardi des pluies providentielles et abaissé les risques d’incendies en forêt. Les précipitations à cette période-ci de l’année permettent aussi aux arbres et aux herbes de verdir, et ainsi de résister davantage à la combustion rapide, explique Steve Roberts, directeur provincial de la lutte contre les incendies de forêt.

Seule une partie des forêts du nord-ouest de la Saskatchewan demeure présentement à risque extrême.

La Saskatchewan fait par ailleurs l’objet d’une surveillance particulière d’Environnement Canada concernant la qualité de l’air, car les vents poussent parfois la fumée des incendies de l’Alberta vers la province voisine. On prévoyait mardi matin que la fumée passerait au sud des régions de La Loche et de Buffalo Narrows.