La Saskatchewan rompt son contrat avec un fournisseur privé de soins de longue durée

REGINA — Extendicare, un fournisseur privé de soins de longue durée, met fin à son contrat avec le gouvernement de la Saskatchewan, après avoir connu dans un de ses foyers la pire éclosion de COVID-19 de cette province.

Scott Livingstone, directeur de la Régie de la santé de la Saskatchewan, a déclaré jeudi que le gouvernement et Extendicare avaient conclu un accord mutuel pour mettre fin au contrat. La Régie prendra en charge les activités des cinq foyers de soins de longue durée qu’exploitait Extendicare en Saskatchewan, qui comptent plus de 540 résidents.

La Régie en Saskatchewan avait déjà repris la gestion des foyers d’Extendicare à la suite d’une éclosion de COVID-19 à l’établissement Parkside de Regina, fin 2020. En 62 jours, 194 des 198 résidents de ce foyer avaient été infectés par la COVID-19 et 39 en étaient morts. On signalait par ailleurs 132 infections au sein du personnel.

L’ombudsman de la Saskatchewan a mené une enquête indépendante sur le foyer Parkside. Dans son rapport, publié en août, il souligne notamment que le personnel et les résidents ne portaient pas de masques, malgré la directive provinciale. 

Il note aussi que 27 % des employés ont admis qu’ils avaient déjà travaillé alors qu’ils étaient symptomatiques. Certains membres du personnel ont déclaré à l’ombudsman qu’ils subissaient du harcèlement de l’employeur s’ils souhaitaient rester à la maison.

Le rapport a également indiqué qu’il y avait un manque d’équipement de protection individuelle dans l’établissement et que des résidents étaient logés dans des chambres à quatre.

Extendicare exploite des établissements de soins de longue durée en Ontario et dans les provinces des Prairies.

Laisser un commentaire

Les commentaires sont modérés par l’équipe de L’actualité et approuvés seulement s’ils respectent les règles de la nétiquette en vigueur. Veuillez nous allouer du temps pour vérifier la validité de votre commentaire.